Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les métiers de la justice expriment leur engagement pour le succès de la réforme

Eriger l'individu et la société en axe central




​Les métiers de la justice expriment leur engagement pour le succès de la réforme
Les participants à une rencontre de débat national sur la réforme de la justice, organisée ce week-end à Marrakech, ont affirmé que les corps de métiers de la justice disposent de la volonté et des moyens nécessaires pour s'engager en faveur du succès du chantier de la réforme du système judiciaire.
Dans un communiqué final qui a sanctionné les travaux de deux jours de ce débat organisé par le Forum national du système judiciaire sur le thème "Ensemble pour une justice indépendante, intègre et efficace", les participants soulignent que cette disposition à s'engager positivement dans la réforme "n'est point conditionnée par un quelconque intérêt corporatiste, mais procède d'une volonté de servir la Nation et de renforcer les acquis à travers l'approfondissement de la réflexion des différents acteurs au sein du système judiciaire sur la réforme et ses objectifs".
Les participants ont ainsi plaidé en faveur d'une approche participative dans le chantier de la réforme, en impliquant, de façon effective et efficace, l'ensemble des composantes du Forum national du système judiciaire et en prenant en considération les points de vue émis par les parties membres du Forum sans aucune exclusion et dans l'objectif de faire parvenir ce chantier de grande importance.
La réforme devra ériger l'individu et la société en axe central dans le chantier de la réforme, de façon à consacrer la position du citoyen et ses droits, la primauté de la loi dans la conscience collective de la société, précise le communiqué, ajoutant qu'une telle œuvre nécessite une "mobilisation nationale globale et une démarche de concertation démocratique et ouverte sur les points de vue des uns et des autres sans aucune exclusion ou marginalisation".
Le principe de la séparation des pouvoirs et leur équilibre impose un débat constructif sur la délimitation des prérogatives dans un esprit d'objectivité affranchie "des penchants corporatistes et des a priori qui ne prennent pas en considération les spécificités de l'identité marocaine" avec l'objectif unique de consacrer les valeurs de la justice, des libertés et de l'égalité dans leur acception universelle garantissant la dignité de l'être humain et ses droits. Ont pris part à ce conclave, l'Association des barreaux du Maroc, l'Amicale Hassania des magistrats, le Club des magistrats du Maroc, l'Amicale des fonctionnaires de la justice, le Syndicat démocratique de la justice (SDJ), la Chambre nationale du notariat moderne, l'Association nationale des huissiers de justice et l'Instance nationale des adouls.
Le débat pluriel sur la question de la réforme de la justice a porté sur les aspirations des différents corps de métiers de la justice, la démarche du processus de la réforme, les attentes des citoyens et les moyens de parvenir à une justice indépendante, intègre et efficace.  

MAP
Mardi 3 Mars 2015

Lu 434 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés