Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le musée Sidi Mohammed Ben Abdellah fait peau neuve à Essaouira




​Le musée Sidi Mohammed Ben Abdellah fait peau neuve à Essaouira
Le musée Sidi Mohammed Ben Abdellah d'Essaouira vient de rouvrir ses portes suite à des travaux de rénovation qui visaient essentiellement l'amélioration du circuit muséal et le renforcement de l'attractivité de cet établissement.
Cette réouverture, placée sous le signe de la reconnaissance, avec le vernissage, mercredi, d'une exposition en hommage à feu Boujemâa Lakhdar, considéré comme le fondateur du musée Sidi Mohammed Ben Abdellah, marque également le retour au service, sous un nouveau visage, du circuit muséal permanent, qui avait cédé la place, depuis fin novembre 2013, à la première exposition sur l'histoire du thé en tant que culture partagée entre le Maroc et la Chine.
Selon la déléguée provinciale de la Culture à Essaouira, Zhor Amhaouch, la bâtisse historique abritant le musée a connu plusieurs travaux de rénovation, alors que le circuit muséal a été revu de manière à répondre aux normes en vigueur en matière d'exposition, d'entretien et de mise en valeur des objets.
Dans une déclaration à la MAP, Mme Amhaouch a précisé que le circuit muséal a été doté de caméras de surveillance, d'un éclairage adapté à la fragilité des objets exposés et d'un dispositif de sonorisation diffusant en boucle des morceaux du répertoire musical traditionnel, en plus d'une installation d'accueil attractive, conçue par l'artiste souiri Mohamed Mountassir. 
La collection s'est également enrichie par des objets illustrant l'époque médiévale, notamment la dynastie saadienne marquée par l'épanouissement de l'industrie sucrière dans plusieurs régions, dont celle d'Essaouira, en plus de pièces de monnaie remontant à l'époque du Sultan Sidi Mohammed Ben Abdellah et à l'époque romaine, des photos anciennes renvoyant à l'architecture, au mode de vie et aux costumes de la population et des outils utilisés dans le travail artisanal de la thuya, a-t-elle souligné. 
Elle a également indiqué que la réouverture de ce circuit muséal permanent était une occasion pour rendre hommage à feu Boujemâa Lakhdar, artiste et anthropologue "considéré comme le père spirituel de cet établissement, eu égard à son rôle dans la collecte et l'acquisition d'une grande partie des objets exposés dans ce musée".

Samedi 20 Juin 2015

Lu 527 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés