Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le discours de S.M le Roi redéfinit l'ordre des priorités nationales, selon les présidents des deux Chambres du Parlement




Habib El Malki : Un message fort pour affronter l'ensemble des défis actuels et à venir 
Hakim Benchamach : Aujourd'hui, nous avons une vision claire des priorités et des attentes


Le discours prononcé par S.M le Roi Mohammed VI à l'ouverture de la première session de la 3ème année législative de la dixième législature, constitue un moment constitutionnel privilégié porteur d'un ensemble de messages, en ce sens qu'il redéfinit l'ordre des priorités nationales, ont indiqué, vendredi à Rabat, les présidents des deux Chambres du Parlement.
Dans une déclaration à la presse, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a souligné que le discours Royal ouvre une large perspective d'action au regard de sa portée significative en termes d'orientation, dans la mesure où il comporte de nouvelles instructions relatives, notamment, au monde rural et à l’agriculture, considérée historiquement comme l'un des secteurs à fort impact socioéconomique.  
«Pour résoudre les dysfonctionnements auxquels se heurte l’agriculture, il est devenu indispensable de mettre au point des approches innovantes dans le cadre d'une vision stratégique», a-t-il fait observer, relevant que S.M le Roi appelle à accorder une attention toute particulière aux terres agricoles, notamment les terres collectives dans le monde rural, dont le rôle demeure vital dans la réalisation du développement et de l’équilibre social.
De l'avis de Habib El Malki, l'effort visant à apporter des solutions à ces dysfonctionnements va grandement contribuer à conforter la campagne marocaine dans son rôle de levier de développement, dans l'optique de promouvoir la solidarité sociale et d'accélérer la cadence de la croissance. Il a, à cet égard, considéré que l'appel lancé par S.M le Roi Mohammed VI pour susciter un élan de mobilisation générale chez les diverses franges de la société, notamment les parlementaires, constitue un message fort servant à affronter l'ensemble des défis actuels et à venir.b     De son côté, le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, a affirmé que le discours Royal, dans le prolongement des discours du Trône et du 20 août, redéfinit les priorités de l'action nationale, dont la mise en œuvre revient aux institutions nationales et aux forces vives de la nation.
«Aujourd'hui, nous avons une vision claire au sujet de l'échelle des priorités et des attentes auxquelles il est impératif d'apporter des réponses, à travers les politiques publiques», a-t-il ajouté, évoquant à cet égard les aspirations des jeunes à l'emploi et à l'insertion socioéconomique.  Il n'a pas manqué, aussi, de relever la nécessité de restructurer les politiques publiques en rapport avec l'appui et la protection sociale, estimant que la clé de voûte pour surmonter les problématiques d'ordre social consiste à faire aboutir le nouveau modèle de développement.

Lundi 15 Octobre 2018

Lu 345 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés