Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La Nasa veut prélever un rocher sur un astéroïde au début des années 2020




​La Nasa veut prélever un rocher sur un astéroïde au début des années 2020
La Nasa a renoncé à capturer un astéroïde pour en changer la trajectoire préférant y prélever un rocher à la surface avec un vaisseau automatique qui devrait être lancé en 2020, a annoncé mercredi l'agence spatiale américaine.
Ce rocher sera ensuite tracté pour être mis en orbite lunaire, où des astronautes iront lui prélever des échantillons.
L'Agence prévoyait initialement de remorquer un petit astéroïde dans le cadre de cette mission, l'Asteroid Redirect Mission (ARM) initiée il y a trois ans.
"Nous avons approuvé le concept de la mission et avons donné le feu vert pour poursuivre la phase A", a indiqué Robert Lightfoot, un responsable de la Nasa, lors d'une conférence de presse téléphonique.
"La mission ARM fournira ainsi une première démonstration de plusieurs systèmes de vol spatial qui seront nécessaires pour envoyer des astronautes vers des destinations lointaines dans l'espace dont surtout Mars", a-t-il souligné.
Le vaisseau automatique ARM sera notamment doté d'un moteur à propulsion solaire-électrique en dévelopexpressopement qui sera très utile pour l'exploration dans l'espace lointain. Ce système permet d'utiliser moins de carburant, de voyager loin, plus vite et moins cher que n'importe quelle autre technologie actuellement disponible, selon la Nasa. 
Après son lancement, ARM devrait atteindre l'astéroïde deux ans plus tard vers 2022. 
La NASA a sélectionné trois astéroïdes potentiels, Itokawa, Bennu et 2008 EV5, ce dernier étant le favori. Mais l'Agence continue à en rechercher d'autres, ayant accru de 65% depuis la création de la mission ARM, sa détection des astéroïdes dont l'orbite croise près de celle de la Terre.
L'Agence a jusqu'en 2019, un an environ avant le lancement du vaisseau ARM, pour faire son choix.
Une fois arrivé à proximité de l'astéroïde retenu, ARM déploiera son bras télémanipulateur pour saisir un rocher à la surface dont la taille pourrait atteindre quatre mètres. Le vaisseau le tractera et le placera sur une orbite lunaire stable après un voyage qui prendra environ six ans.
La Nasa lancera vers le milieu des années 2020 deux astronautes à bord de la capsule Orion qui iront explorer ce rocher et en prélever des échantillons pour les rapporter sur Terre. Cette mission devrait durer 24 ou 25 jours, prévoit l'Agence spatiale.
Avant que ce morceau d'astéroïde n'atteigne sa destination autour de la Lune, la Nasa testera des techniques de protection de la Terre contre une éventuelle menace de collision avec un astéroïde dans le futur.

Samedi 4 Avril 2015

Lu 446 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.