Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​L’Université de Settat honore la mémoire de 5 étudiants africains décédés récemment




Le 18 janvier courant sera à jamais gravé dans la mémoire des étudiants de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Settat, notamment la communauté estudiantine africaine. 
En effet, le 28 décembre 2016, l’étudiant en droit, Marcelino Asumu Akuze Mibuy, est mort subitement suite à une crise cardiaque. Et quelques jours après, soit le 11 janvier 2017, quatre étudiants tchadiens en première année de droit sont morts également d’une manière tragique dans la maison où ils vivaient à Settat. Toute la communauté africaine à Settat et les habitants de la ville ont été fortement secoués par le triste sort de ces étudiants.
Mercredi 18 janvier, l’Université Hassan 1er où ces Africains poursuivent leurs études, leur a rendu hommage en présence du président de l’Université, du vice-président, Riyad Fakhri, du doyen de la FSJES de Settat, Rachid Essaid, des représentants du gouverneur de Settat, des services extérieurs, des ambassades de la République du Tchad et de la Guinée équatoriale au Maroc, des Conseils communal et provincial, ainsi que des représentants de la Confédération des élèves, étudiants et stagiaires africains étrangers au Maroc (CESAM).
Cette cérémonie a été organisée à l’amphi central de la FSJES. D’habitude, cette salle abrite «des manifestations scientifiques ou culturelles de grande ampleur ou encore pour célébrer la fête de l’excellence chaque fin d’année. Une fête à travers laquelle nous célébrons l’espoir, la réussite et l’excellence de notre université qui est toujours au cœur des priorités de la communauté universitaire», a mis en exergue le président de l’Université Hassan 1er, le professeur Ahmed Nejmeddine dans une allocution en l’occasion. Mais cette fois-ci, cet amphi sort de l’ordinaire pour abriter une cérémonie de recueillement dédiée à la mémoire des étudiants disparus. « Aujourd’hui, le destin en a voulu autrement et ce bâtiment, habitué aux rires, aux lueurs d’espoir et de vie dans les yeux de nos jeunes étudiants, ressent l’amertume de l’adieu ». 
Ahmed Nejemeddine a, par ailleurs, souligné que l’Université Hassan 1er, en rendant  un hommage posthume à ses étudiants décédés, commémore « cet idéal de l’Afrique porté par ces jeunes filles et garçons qui parcourent des distances et surmontent tous les obstacles à la recherche du savoir, d’un avenir meilleur pour eux, pour leurs familles, leur pays et leur continent ».
Pour sa part, le doyen de la FSJES de Settat, Rachid Essaid, a mis en valeur les efforts consentis par les directions de l’Université  et de la Faculté pour résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les étudiants africains aussi bien au sein de l’Université qu’ailleurs. 
Pour le représentant de l’ambassadeur de la République du Tchad au Maroc, cette tragédie qui a frappé la communauté estudiantine tchadienne a révélé un autre aspect positif, celui de « la marque de solidarité manifestée par la population de la généreuse ville de Settat et de ses plus hautes autorités au rang desquelles le gouverneur de la ville ». Et d’ajouter : « Au nom de Sem Mahamat Abdelrassoul, ambassadeur de la République du Tchad que je représente ici, j’exprime toute la gratitude et la reconnaissance de l’ambassade du Tchad et de la communauté tchadienne vivant au Maroc, à S.M le Roi Mohammed VI pour ses œuvres de solidarité à l’endroit des ressortissants des pays du continent africain ».
Pour sa part, la représentante de l’ambassadeur de la République de Guinée Equatoriale, Crisantos Obama Ondo, a tenu à faire part aux familles des disparus et à la communauté universitaire de Settat les « sincères condoléances les plus attristées pour cette perte inestimable ».
La cérémonie d’hommage a été marquée par la lecture de la Fatiha, des versets du Coran et des chants liturgiques et religieux à la mémoire des étudiants décédés. Et suivant les rites funéraires marocains, des plats de couscous préparés par des habitants de Settat ont été servis à la fin de cette cérémonie.
 

Tabet Mourad
Lundi 23 Janvier 2017

Lu 856 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés