Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​L'OCI loue les efforts soutenus de S.M le Roi pour la défense d’Al Qods

S.M Mohammed VI était représenté aux travaux par S.A.R le Prince Moulay Rachid




Le 14ème Sommet de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), tenu vendredi soir à La Mecque, a salué les efforts soutenus de SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, pour la défense des Lieux saints de l'Islam à Al Qods Acharif.
Dans leur communiqué final, les dirigeants et représentants des pays membres de l'OCI ont loué les efforts soutenus de SM le Roi pour contrer les mesures prises par les autorités de l'occupation israélienne à dessein de judaïser la ville sainte.
Ils ont également salué le rôle considérable que joue l'Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, relevant du Comité Al Qods, à travers la réalisation de projets de développement et l'organisation d'activités au profit des populations maqdessies ainsi qu'en soutien à leur résistance.
le communiqué final de ce sommet, marqué par la présence de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid qui représente S.M le Roi Mohammed VI, ils ont réitéré l'appui des Etats membres de l'Organisation de la coopération Islamique (OCI) au peuple palestinien afin qu'il recouvre ses droits nationaux inaliénables, y compris son droit à l'autodétermination et à l’établissement de son propre Etat palestinien indépendant et souverain, à l’intérieur des frontières de 1967, et avec Al-Qods Al-Sharif comme capitale outre le droit de retour aux réfugiés.
Ils ont également réitéré leur condamnation de toute décision illégale et irresponsable reconnaissant Al Qods comme étant la prétendue capitale d'Israël, la puissance occupante, la considérant comme étant nulle et non avenue, faisant remarquer que cette décision constitue une attaque en règle contre les droits historiques, juridiques et nationaux du peuple palestinien et de la oumma islamique.
Les dirigeants des pays islamiques ont également appelé les pays ayant transféré leurs ambassades ou ouvert des bureaux de commerce dans la ville sainte à revenir sur leur décision, car constituant une violation grave du droit et de la légalité internationale, mettant délibérément en péril l'avenir du processus de paix au Moyen-Orient, alimentant l'extrémisme et la violence et menaçant la paix et la sécurité internationales.
Ils ont, en outre, plaidé pour la prise des mesures politiques, économiques ainsi que d'autres mesures appropriées à l’encontre des pays qui reconnaîtraient la ville d’Al Qods comme capitale d’Israël ou y transféreraient leurs ambassades, conformément à l'article 15 de la Déclaration finale ayant sanctionné les travaux de la 7ème session extraordinaire de la Conférence islamique au sommet, tenue à Istanbul.
Réitérant son rejet de toute proposition, projet, plan ou accord en vue d'une résolution pacifique en déphasage avec les droits légitimes inaliénables du peuple palestinien, selon les termes de la légalité internationale, le communiqué final a renouvelé la condamnation par les Etats membres de toute position exprimée par une quelconque partie internationale appuyant la colonisation et conférant de la légitimité à son projet expansionniste aux dépens des droits nationaux légitimes du peuple palestinien, dont la reconnaissance par l'administration américaine d'Al Qods comme capitale d'Israël outre ses différentes tentatives visant à altérer les droits des réfugiés palestiniens.
Le Sommet a également souligné son appui à la vision présentée par le président palestinien Mahmoud Abbas, le 20 février 2018, devant le Conseil de sécurité de l'ONU, réaffirmant le rejet par les Etats membres de l'OCI de toutes les mesures et décisions israéliennes illégales visant à changer le statu quo dans les territoires palestiniens et à Al Qods et à saper la solution des deux Etats.
Les dirigeants du monde islamique ont aussi appelé la communauté internationale et le conseil de sécurité à assumer leurs responsabilités en mettant en oeuvre la résolution N° 2334 du Conseil de sécurité et à fournir la protection nécessaire au peuple palestinien, soulignant la poursuite de tous les efforts visant à mettre fin à ces pratiques illégales.
Réaffirmant l'appui des pays membres à la cause palestinienne et à Al Qods Acharif dans les forums internationaux, y compris le vote en faveur des résolutions y afférentes au sein des différentes organisations internationales, le communiqué a insisté sur l'importance de mobiliser les financements nécessaires au budget du gouvernement palestinien, tout en condamnant les actes de piraterie pratiqués par les autorités d'occupation israélienne sur les impôts palestiniens et la rupture par certains pays de leur appui financier à la Palestine.
Le communiqué final a, de plus, appelé les pays membres à mettre en oeuvre toutes les résolutions y afférentes, y compris celles portant sur le soutien et l'extension du projet d'autonomisation économique du peuple palestinien et l'appui à l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) pour qu'il puisse continuer à accomplir ses missions.
Le 14ème Sommet de l'OCI, auquel a pris part S.A.R le Prince Moulay Rachid qui a représenté S.M le Roi Mohammed VI, a examiné les moyens d’élaboration d’une position unifiée sur des questions et des évènements en cours dans le monde islamique.
Ce conclave qui a coïncidé avec le 50ème anniversaire de la création de l’OCI s’est penché, également, sur les derniers développements de la question palestinienne, la situation en Syrie, au Yémen, au Soudan, en Somalie et en Afghanistan, outre les derniers développements liés aux attaques des milices houthies par des missiles balistiques contre les territoires 

​Entretiens maroco-saoudiens

Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid a rencontré, vendredi soir à La Mecque, S.A.R le Prince Mohamed Ben Salmane Ben Abdelaziz, Prince héritier, vice-président du conseil des ministres et ministre de la Défense du Royaume d'Arabie Saoudite, en marge du 14è Sommet de l'Organisation de la Coopération islamique (OCI).
Lors de cette rencontre, les relations bilatérales ont été passées en revue ainsi que plusieurs sujets d'intérêt commun, selon l'Agence de presse saoudienne.

Libé
Lundi 3 Juin 2019

Lu 456 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com