Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Kylian Mbappé, déjà tourné vers l'avenir


​Kylian Mbappé, déjà tourné vers l'avenir
S'il devait y avoir encore un doute sur son avenir à Paris, Kylian Mbappé l'a levé au meilleur moment: le prodige français a confirmé mardi qu'il évoluerait "quoi qu'il arrive" au PSG la saison prochaine, alors que se profile vendredi sa première finale de l'été.
"Je suis là. Je suis dans le projet pour une quatrième année": en une simple phrase lâchée au micro de la chaîne beIN Sports, à la mi-temps du dernier match de préparation contre le Celtic Glasgow (4-0) avant la finale de Coupe de France, le champion du monde (21 ans) a encore une fois prouvé son sens du timing pour faire passer ses messages.
"Les cinquante ans du club, c'est une année importante aux yeux du club, des supporters, de tout le monde, donc je serai là quoi qu'il arrive. Je vais essayer de ramener des trophées avec l'équipe et de donner le meilleur de moi-même", a poursuivi Mbappé, arrivé au PSG en 2017 en provenance de Monaco contre la somme retentissante de 180 M EUR.
Premier joueur du PSG à inscrire un but sous le nouveau maillot parisien style "Hechter", en hommage au design imaginé par l'ancien président emblématique du PSG, "KM" a prouvé dès mardi son envie de marquer le cinquantenaire... au bout d'une minute de jeu !
Régulièrement relancé par la presse espagnole, le feuilleton d'un possible départ au Real Madrid semblait de toute façon à l'arrêt: le président du club madrilène Florentino Pérez a assuré la semaine dernière qu'il n'y aurait "pas de grandes recrues cet été" dans un contexte économique plombé par la pandémie de coronavirus.
De quoi ravir l'entraîneur parisien Thomas Tuchel, heureux de pouvoir compter sur l'attaquant français pour au moins une saison supplémentaire.
"Kylian a un contrat avec nous, nous ne sommes pas prêts à le vendre. Il est super important, c'est un joueur-clé, notre joueur. C'est un cadeau de travailler avec lui, avec des joueurs comme Neymar, Di Maria, Icardi, Verratti, Marquinhos... Ce sont des joueurs extraordinaires", s'est-il félicité lors de la conférence de presse d'après-match.
"C'est super ! Il y a vraiment une belle connexion entre lui et Neymar. Cela donne beaucoup de plaisir à tout le monde. C'est une vraie force pour le PSG. C'est top comme ça", a-t-il ajouté.
Avec respectivement quatre et trois buts inscrits depuis la reprise le 12 juillet en amical au Havre, "Ney" et "KM" ont largement participé au festival de buts de leur équipe lors de cette phase de préparation (20 buts en trois matches), sans compter les passes décisives et les nombreuses occasions créées.
Enième symbole de leur complicité sur et en dehors des terrains, la passe décisive parfaite de Neymar, dès l'entame, que Kylian Mbappé n'a pas manqué de concrétiser pour ouvrir la marque face au club écossais.
Durant le confinement, qu'il a passé dans le Sud de la France avec ses proches, "KM" n'avait pas manqué l'occasion de distiller des clins d'oeil aux supporters et à ses coéquipiers sur les réseaux sociaux.
Son attachement à Paris, sa ville de naissance, s'étant renforcé depuis le soir de la qualification pour les quarts de finale de Ligue des champions aux dépens de Dortmund (1-2, 2-0), début mars dans un Parc à huis clos mais animé par des milliers de supporters en feu en dehors du stade. Un souvenir qui l'a profondément marqué.
Si son présent à Paris est dorénavant assuré, reste le grand enjeu à venir: la prolongation de son contrat, qui s'achève en 2022, comme celui de Neymar.
"Il est le futur du PSG. C'est ce que tout le monde veut. L'idéal serait de prolonger", a déjà plaidé Leonardo, le directeur sportif parisien dans un grand entretien au JDD fin juin.
"Parmi les cinq meilleurs joueurs du monde, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo ont 32 et 35 ans; Neymar et Mbappé ont 28 et 21 ans, et ils sont chez nous. Il n'y a pas besoin de trop réfléchir. On profite de l'avoir, parce que c'est quelque chose d'énorme. Après, il faut trouver la solution pour continuer l'aventure ensemble", a-t-il ajouté.
Malgré le report à l'année prochaine de l'Euro et des Jeux olympiques de Tokyo, et en dépit de l'annulation de l'édition 2020 du Ballon d'Or en raison du Covid-19, son "rêve" de Ligue des champions est encore à portée de main. En attendant une année 2021 sur tous les fronts...

Vendredi 24 Juillet 2020

Lu 649 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS