Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Insolite




​Insolite
Accouchement
Une Jordanienne de 33 ans a donné naissance à une petite fille au-dessus de l'Atlantique lors d'un vol reliant la Jordanie à New York, avec l'aide providentielle d'une infirmière et d'un médecin qui voyageaient par hasard sur le même vol. 
Selon les autorités aéroportuaires de New York, la jeune femme, de nationalité jordanienne, voyageait seule sur ce vol RJ261 de la compagnie Royal Jordanian. Celui-ci comptait une passagère de plus à l'arrivée.
La petite fille est née aux alentours de 17H30 heure de New York (22H30 GMT) alors que l'appareil survolait l'Atlantique, a précisé Joe Pentangelo, porte-parole des autorités aéroportuaires de New York et du New Jersey. "D'après ce qu'a rapporté le médecin, l'accouchement s'est déroulé assez rapidement", a-t-il ajouté à l'AFP.
Selon Royal Jordanian, lorsqu'il a appris que la jeune femme était sur le point d'accoucher, le commandant de bord a d'abord voulu atterrir d'urgence au Canada, mais il s'est ravisé quand on lui a dit que la naissance se déroulait sans problème. "L'accouchement a été rapide et s'est bien passé, grâce à l'aide d'un anesthésiste, d'une infirmière qui se trouvaient à bord, et celle du personnel navigant", a encore indiqué la compagnie dans un communiqué.
A l'atterrissage à l'aéroport JFK, à l'issue d'un vol de 11 heures 30 minutes, la maman et sa petite fille de 2,7 kilos ont été conduites à l'hôpital. Elles sont, semble-t-il, en bonne santé.
Royal Jordanian a précisé que la jeune maman était enceinte de 31 semaines.  Tous les enfants nés sur le sol américain acquièrent automatiquement la nationalité américaine, mais il n'a pas été précisé si la petite fille pourrait en bénéficier.

​Insolite
Destin
Votre sort pourrait être écrit dans les étoiles - ou du moins dans le soleil. Dans une étude plutôt inhabituelle,  des scientifiques norvégiens affirment que les personnes nées pendant les périodes de "calme solaire" peuvent vivre environ cinq ans de plus que celles qui sont nées quand l'astre est en forte activité. Ces chercheurs de l'Université norvégienne des sciences et de la technologie sont arrivés à cette conclusion étrange en recoupant les données démographiques provenant de registres paroissiaux avec les observations de l'activité solaire. 8.600 Norvégiens nés entre 1676 et 1878 et venant d'horizons différents ont été étudiés. Les scientifiques ont découvert que la durée de vie de ceux qui sont nés dans les périodes de forte activité solaire - intermèdes marqués par de puissantes éruptions solaires - était en moyenne plus courte de 5,2 années par rapport à ceux qui sont nés au cours de périodes de faible acticité solaire. Selon l'article publié dans le journal Proceedings of the Royal Society B, "l'activité solaire à la naissance diminue la probabilité de survie à l'âge adulte" tronquant ainsi la durée de vie moyenne.

Mercredi 28 Janvier 2015

Lu 84 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Septembre 2020 - 17:55 Oubliez les boissons gazeuses !

Dimanche 13 Septembre 2020 - 18:00 Des mammouths sous l’aéroport de Mexico