Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Des quadruplés en gestation du côté des étoiles




​Des quadruplés en gestation du côté des étoiles
Une équipe internationale d’astronomes a annoncé mercredi avoir observé la formation en cours d’un système de quatre étoiles dans la constellation de Persée, à 800 années lumière de la Terre.
Ce système est formé d’une jeune étoile encore au début de son développement et de trois amas de gaz qui sont en train de se condenser rapidement sous l’effet des forces gravitationnelles, selon leur étude publiée dans la revue britannique Nature.
Selon les calculs des astrophysiciens, chaque amas de gaz devrait se transformer en étoile d’ici 40.000 ans. “C’est exceptionnellement rapide”, selon Jaime Pineda, principal auteur de l’étude, qui a rejoint l’Institut Max-Planck de physique extraterrestre près de Munich (Allemagne).
Les futures étoiles nées de ces amas devraient être relativement petites. Chacune devrait représenter un dixième environ de la masse du Soleil.
Les astronomes ont réalisé leurs observations notamment depuis le radiotélescope américain “Very large array” au Nouveau-Mexique. Mais ce système de quatre étoiles semble instable.
Les scientifiques estiment que les deux étoiles les plus proches vont former un système double stable.
En revanche, les deux autres étoiles les plus éloignées pourraient être catapultées dans l’espace dans environ un demi-million d’années, selon eux.
“Les systèmes avec plus de trois étoiles sont instables et ont tendance à se perturber” en raison de la gravité, souligne Jaime Pineda, qui travaillait pour l’Institut d’astronomie de l’Ecole polytechnique fédérale (ETH) de Zurich (Suisse) au moment de l’étude.

Jeudi 19 Février 2015

Lu 194 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 15:28 Le diabète de type 2 favorisé par l’insomnie