LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une influenceuse algérienne expulsée après des propos dénigrant la Côte d'Ivoire

Dimanche 21 Janvier 2024

L'influenceuse algérienne Sofia Benlemmane a été expulsée de Côte d'Ivoire après la publication d'une vidéo où elle dénigrait le pays organisateur de la Coupe d'Afrique des Nations, a-t-on appris vendredi de source officielle.

"Elle a été arrêtée à Bouaké (centre) mercredi et conduite à Abidjan jeudi où elle a été entendue avant d'être expulsée", a indiqué à l'AFP le porte-parole du gouvernement Amadou Coulibaly.

"Elle a reconnu et assumé tous ses propos", a-t-il ajouté, précisant que la procédure s'est faite en lien avec l'ambassade d'Algérie en Côte d'Ivoire.

Dans une vidéo publiée dimanche, Mme Benlemmane se filme dans une rue d'une ville ivoirienne en déclarant notamment: "Il faut que les Algériens sachent comment ils vivent ici. Nous remercions Dieu d'avoir un pays comme l'Algérie. Normalement, l'Algérie devrait se situer entre le Portugal et l'Espagne. Parce qu'ici, ils vivent dans la misère. C'est pire que l'âge de pierre".

De nombreuses réactions indignées ont enflammé les réseaux sociaux, en Côte d'Ivoire mais aussi dans de nombreux pays africains y compris en Algérie.

"C'est la CAN de l'hospitalité, mais dans un minimum de respect et de courtoisie", a affirmé vendredi Amadou Coulibaly.

A son arrivée à Alger jeudi, cette influenceuse connue pour ses coups d'éclat a posté une nouvelle vidéo où elle s'est dite "très heureuse d'être rentrée en Algérie".

Elle affirme que la Direction de la sûreté du territoire (DST) ivoirienne l'a "prise en charge pendant 50 heures".

"Par mesure de sécurité, surtout la mienne, il fallait quitter le territoire. Cela a pris de l'ampleur, je n'ai pas compris j'ai juste constaté ce que j'ai vu", poursuit-elle.

Sofia Benlemmane est une supportrice très célèbre de l'équipe d'Algérie de football qu'elle accompagne régulièrement en déplacement.

Elle s'est fait remarquer en 2022 pour avoir mené une véritable croisade contre l'arbitre gambien Bakary Gassama, accusé d'avoir favorisé le Cameroun au détriment de l'Algérie dans un match décisif pour la qualification au Mondial-2022 au Qatar.

Elle avait également été condamnée en France à de la prison avec sursis et trois ans d'interdiction de stade pour avoir participé à l'envahissement du terrain au Stade de France, lors d'un match amical France-Algérie en 2001.

Les supporters algériens sont notamment présents à Bouaké où les Fennecs disputent leurs matchs du groupe D de la CAN.

Libé

Lu 513 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe











Inscription à la newsletter