Tétouan 2030. Un nouvel horizon économique à l'approche de la Coupe du monde


Yassine Assouali
Samedi 1 Juin 2024

Tétouan 2030. Un nouvel horizon économique à l'approche de la Coupe du monde
Tétouan, ville ancrée dans la richesse de son héritage historique et la beauté de son architecture, se trouve à l'aube d'une transformation significative. Avec la perspective de la Coupe du monde 2030, où des matchs se dérouleront dans la ville voisine de Tanger, une nouvelle qui a été annoncée aux Marocains par S.M le Roi. Le comité exécutif de la FIFA a retenu à l'unanimité la candidature conjointe Maroc-Espagne-Portugal pour organiser cet événement. Cette nouvelle a fait rêver les Marocains, ouvrant la voie à un avenir prometteur de développement à l’échelle nationale.

Par conséquent, Tétouan doit se préparer à exploiter cet événement mondial comme un tremplin pour son essor économique et social. Cet article explore les multiples facettes des défis et des opportunités qui doivent prévaloir pour faire de Tétouan un pôle dynamique dans le paysage économique du Maroc.

Défis et opportunités

Tétouan est confrontée à un certain nombre de défis qui nécessitent une analyse multidimensionnelle de la situation actuelle, tout en explorant les voies possibles pour son essor économique et social au sein du paysage marocain. Son défi réside dans l'absence d'une vocation bien définie qui pourrait orienter son développement futur. Cette situation, qui peut être perçue comme une entrave, certes, pourrait néanmoins être utilisée comme une opportunité susceptible de permettre à Tétouan de se métamorphoser et d’établir sa singularité dans l'économie régionale et nationale.

Elle pourrait aussi permettre à la ville de Tétouan de se doter d’une identité aux multiples facettes, s'appuyant sur ses forces intrinsèques et sur les opportunités émergentes. En misant sur une stratégie de diversification, la ville de Tétouan pourrait optimiser au mieux l’usage de ses atouts et, partant, se positionner de manière claire et lisible.

Transitions économiques à Tétouan

Dans le panorama historique de Tétouan, la ville a jadis tenu un rôle prépondérant dans l'industrie marocaine, s'établissant comme l'un des pôles économiques majeurs du pays. Cependant, avec le temps, cette dynamique industrielle a commencé à s'essouffler, cédant progressivement la place à une économie souterraine axée sur la contrebande et le blanchiment d’argent provenant du commerce illicite du cannabis. Cette transition a marqué un ralentissement dans le développement de Tétouan, au moment où les autres villes marocaines connaissaient une expansion rapide.

Face à ces faits, le Maroc a créé des agences de régulation pour encadrer légalement la commercialisation du cannabis. Ces mesures font partie des initiatives et des efforts déployés par le pays pour contrôler et tirer des bénéfices économiques de la culture traditionnelle du cannabis, tout en réduisant les activités illégales associées.

La décision gouvernementale de mettre fin à la contrebande transitant par le poste frontalier de Sebta a accentué la fragilité de l'économie de la ville, qui était depuis longtemps dépendante de ces activités informelles. Cette décision, bien que difficile et allant à l'encontre des intérêts de ceux qui tiraient profit de cette économie parallèle, était en réalité une mesure prudente et nécessaire. Elle visait à combattre la contrebande, à endiguer la fuite des devises hors du Maroc et à encourager la production locale.

Aucun Marocain ne peut contester une décision visant, d’une manière indirecte, à défendre la souveraineté économique d’un pays. Cependant, il est crucial de reconnaître que la population vulnérable de la ville de Tétouan a besoin d'aide et d'autres alternatives pour gagner sa vie dignement, surtout pour une grande majorité qui s'est habituée à gagner sa vie facilement à travers des moyens illicites de revenus. De plus, de nombreux jeunes de Tétouan, désespérés par le manque de perspectives économiques, se lancent dans des tentatives d'immigration illégale, risquant leur vie à la quête d’un avenir meilleur. Par conséquent, il incombe à tous les intervenants politiques, gouvernementaux et institutionnels, de s'assurer que l'économie de Tétouan prospère et devienne meilleure qu'auparavant. Cela nécessitera des efforts concertés pour développer de nouvelles opportunités économiques et créer des mécanismes de soutien pour la population locale, afin de garantir un avenir prospère pour la ville et ses habitants.

Réinvention économique et intégration régionale

Après avoir mis fin à l'économie souterraine qui a longtemps prévalu à Tétouan, il devient impératif d'envisager une réinvention stratégique et économique de la ville, tirant parti de ses potentiels et des opportunités présentes. Ce processus de transformation doit s'inscrire dans une dynamique d'intégration régionale plus large. En effet, Tétouan a le potentiel de jouer un rôle clé dans le développement économique et social de la région en s'engageant dans des initiatives de collaboration interrégionale.

Il est essentiel de reconnaître que les efforts de l'Etat convergent incessamment vers l'amélioration et le développement de la ville de Tanger, ce qui risque de reléguer Tétouan au statut de simple dortoir, ou ville satellite. Dans ce contexte, il est essentiel d'envisager comment capitaliser sur la dynamique actuelle de Tanger afin de stimuler la prospérité de Tétouan. Cette approche ne vise pas à instaurer une concurrence entre les deux villes, mais plutôt à favoriser une collaboration interrégionale constructive.

Pour tirer profit de la dynamique actuelle de Tanger, il faut chercher à capitaliser sur la proximité géographique de la ville de Tétouan, à identifier les opportunités d'affaires émergentes et à promouvoir ses avantages concurrentiels. En développant une stratégie proactive et en renforçant sa connectivité avec Tanger, Tétouan pourrait se positionner avantageusement pour participer pleinement à la prospérité économique régionale.

Vers un régime fiscal spécial pour catalyser l'investissement

La ville de Tanger a bénéficié, pendant plus de 51 ans, d’un régime fiscal préférentiel et d’avantages fiscaux spécifiques, qui ont été des éléments clés pour attirer des investissements étrangers et stimuler le développement local.

Pour revitaliser l'économie de la ville de Mdiq qui fait partie du Grand Tétouan, l'adoption d'un régime fiscal spécial préférentiel semble être une stratégie judicieuse pour attirer des investissements et encourager la création d’emplois.

Cette initiative ne renforcerait pas seulement la compétitivité économique du grand Tétouan mais permettrait également de contrer efficacement les attraits de la zone franche de Sebta. De plus, en favorisant un développement économique légitime et structuré, ces mesures pourraient également jouer un rôle crucial dans la lutte contre la contrebande, un problème persistant exacerbé par la proximité et les dynamiques économiques de Sebta.

Expansion urbaine : Viabiliser et valoriser la vallée de l'Oued Martil

L'engorgement urbain de Tétouan, exacerbé par les contraintes géographiques imposées par les montagnes et la bande touristique allant de Martil à Fnideq, révèle le potentiel exceptionnel de la vallée de l'Oued Martil comme zone d'expansion urbaine. Couvrant une superficie de 1500 hectares, cette vallée se présente comme une toile vierge sur laquelle on peut dessiner l'avenir de la ville de Tétouan et des communes avoisinantes.

La mission de l'aménagement de la vallée de l'Oued Martil et le recalibrage de ce dernier a été assignée à Stavom, une société privée d'État spécialement créée pour cette mission et disposant de prérogatives très importantes qui facilitent sa réussite. Cependant, il est difficile de ne pas remarquer l'arrêt des travaux de viabilisation de la vallée et de recalibrage de l'oued. Est-ce que cela est dû au manque de fonds pour remplir sa mission? Avec un capital de 480 millions de dirhams, Stavom parviendra-telle à atteindre les objectifs qui lui sont assignés? Quels que soient la volonté et les efforts déployés, ce capital reste insignifiant par rapport à l'ampleur et à la grandeur de sa mission.

De plus, les communes de Martil, Mdiq, Tétouan et Fnideq sont confrontées à des défis financiers significatifs, caractérisés par une baisse des recettes, une augmentation continue des charges, une gestion inefficace des ressources et l'accumulation de dettes sur plusieurs années. Ces problématiques sont aggravées par l'absence de stratégies efficaces pour rationaliser les recettes et contrôler les dépenses, ainsi que par des échecs répétés dans la mise en œuvre de mesures visant à réduire les dépenses. Il est donc impératif de fournir un soutien financier à ces communes afin qu'elles puissent surmonter ces obstacles et contribuer efficacement à la viabilisation et au développement de la vallée de l'Oued Martil.

Pour symboliser la transformation et le développement de la vallée de l'Oued Martil, il est crucial d'y établir un projet d'envergure, un édifice emblématique qui deviendra le symbole de cette nouvelle zone. Un exemple inspirant est la Tour Mohammed VI dans la vallée du Bouregreg à Rabat. Cette tour, haute de 250 mètres avec 55 étages, conçue pour être visible à 50 kilomètres à la ronde, est devenue un point de repère architectural et économique majeur pour la région. Un projet similaire dans la vallée de l'Oued Martil pourrait attirer des touristes et des investisseurs, tout en servant de point de repère culturel et économique.

Il faut aussi espérer que la vallée se transforme en un espace intelligent, écologique et autonome. Cette transformation pourrait être enrichie par l'intégration de systèmes avancés de gestion intelligente de l'eau et l'adoption d'énergies propres. De plus, une attention particulière accordée à la préservation de l'environnement et à l'efficacité énergétique viendrait compléter cette vision, assurant ainsi que le développement de la vallée se fasse dans le respect des principes de durabilité et d'innovation responsable.

En combinant ces efforts avec l'amélioration des infrastructures de transport et l'intégration de systèmes intelligents pour la gestion du trafic et la sécurité, Tétouan pourrait non seulement anticiper les défis futurs liés à son expansion, mais aussi renforcer son attractivité en tant que ville moderne et paisible.

En procédant ainsi, la vallée de l'Oued Martil se positionnera comme une destination privilégiée pour les entreprises spécialisées dans les technologies de pointe et des services innovants et comme un hub de créativité et d'innovation.

Création d'emplois et réduction de la précarité

Le taux de chômage inquiétant à Tétouan, en particulier parmi les jeunes diplômés, constitue un défi majeur pour le développement économique de la région. Pour remédier à cette situation, il est impératif de promouvoir l'entrepreneuriat et de soutenir la création d'emplois dans des secteurs diversifiés tels que le tourisme, l’industrie, l'artisanat et les nouvelles technologies. En outre, le nouveau projet de loi proposant d'étendre les prérogatives des Centres Régionaux d'Investissement (CRI), pourrait améliorer la gouvernance locale et accélérer les approbations des projets d'investissement, notamment en facilitant l'implantation de nouvelles entreprises dans ces secteurs clés.

Dans l'optique de réduire la précarité et le chômage dans la ville de Tétouan, une approche innovante consiste à attirer des investisseurs en créant des zones d’activité économiques, rendant ainsi Tétouan une destination privilégiée pour les entreprises, d'autant plus que le coût de la vie y est plus abordable comparé à des métropoles comme Casablanca. Cette stratégie gagnant-gagnant permet aux investisseurs de bénéficier de conditions avantageuses pour s'établir, tout en s'engageant à embaucher localement avec des salaires compétitifs, ce qui dynamiserait significativement l'économie locale. Cette démarche, en stimulant l'emploi et en réduisant le taux de chômage, contribuerait également à retenir les talents locaux qui, autrement, pourraient chercher des opportunités ailleurs.

Pour une meilleure gestion des ressources hydriques

Face aux défis de la sécheresse auxquels le Maroc est confronté, plusieurs organismes internationaux, dont la Banque mondiale, ont mis en lumière ce problème pressant, soulignant ainsi la nécessité d'explorer des alternatives telles que la désalinisation des eaux pour pallier l'absence de précipitations.

L'implantation d'une station de désalinisation à l'embouchure de l'Oued Martil se profile comme une réponse proactive aux défis urgents de la raréfaction de l'eau et de la sécheresse. Cette démarche ne se contente pas d'apporter une solution immédiate à ces problématiques environnementales mais s'insère également dans une vision à long terme de gestion durable des ressources hydriques.

En plus d’assurer l’autonomie et l’approvisionnement suffisant en eau potable pour la vallée, la station de désalinisation a le potentiel de se révéler cruciale pour le Grand Tétouan et pourquoi pas la région de Tanger Tétouan Al-Hoceima. En fournissant une source supplémentaire d'eau potable, elle répond aux besoins croissants liés à l'expansion démographique et économique de la région.

Revitalisation fluviale : Navigabilité de l’Oued Martil & le port estuaire de plaisance

Après le recalibrage et le traitement des digues de l'Oued Martil sur un tronçon de 10 km, visant à protéger la ville de Tétouan contre les inondations et à dépolluer l'oued en interceptant les rejets des eaux usées, il devient impératif de rétablir la navigabilité de l'Oued Martil. La réalisation rapide d'un port fluvial de plaisance est un projet stratégique qui contribuera à booster le secteur touristique et à enrichir l'offre de loisirs nautiques. Ce port de plaisance stimulera l'économie locale et valorisera le littoral de Tétouan comme une destination majeure sur la scène méditerranéenne. De plus, améliorer la connectivité de Tétouan en développant des infrastructures de transport modernes est essentiel pour maximiser l'impact économique de ce projet, facilitant ainsi l'accès des touristes et des investisseurs à la région et renforçant son intégration avec les hubs économiques voisins.

Mobilité et progrès : Intégration régionale et infrastructures de désenclavement

L'un des aspects clés pour assurer une intégration économique harmonieuse est d'améliorer les infrastructures de transport dans le Grand Tétouan. La concrétisation rapide de l'autoroute reliant ces deux villes, ainsi que l'électrification de la route nationale qui les unit, sont primordiales. Ces améliorations, en facilitant le transit des personnes et des marchandises, jetteront les bases d'un dynamisme économique le long de cette artère cruciale. Pour accompagner cet élan, le renforcement du transport public au sein de la grande agglomération de Tétouan devient impératif.

De plus, le projet stratégique de l'extension de l'aéroport, qui a déjà amélioré la connectivité aérienne de la ville, s'aligne sur cette vision d'expansion et d'ouverture, contribuant ainsi à attirer davantage d'investissements, de visiteurs et de compétences dans la région. Ensemble, ces projets constituent des jalons importants vers la transformation de Tétouan en une ville dynamique, durable et pleinement intégrée dans l'économie globale.

Parallèlement, le gouvernement marocain étudie actuellement les projets de raccordement de la ville de Tétouan au réseau national des chemins de fer et des autoroutes. Ces initiatives, qui visent à améliorer la connectivité de Tétouan, sont essentielles pour faciliter la mobilité des habitants et stimuler le développement économique de la région. Activer cette initiative est crucial pour connecter efficacement Tétouan, attirer des investissements, promouvoir le tourisme, et créer des emplois, bénéficiant ainsi à Tétouan mais aussi à d'autres villes de la région comme Chefchaouen, Ouazzane, Fnideq et M'diq.

Education et innovation : Les piliers du développement durable

L'économie de Tétouan a toujours connu un modèle de croissance saisonnière, s'intensifiant principalement durant la haute saison touristique. En tant que ville côtière, Tétouan attire des milliers de visiteurs durant les mois d'été, profitant de sa proximité avec la mer Méditerranée et de ses plages attrayantes. Cette affluence estivale apporte une bouffée d'air frais à l'économie locale, stimulant les secteurs du tourisme, de l'hôtellerie et des services. Cependant, cette dépendance à l'égard du tourisme saisonnier met en lumière la nécessité d'élaborer des stratégies de diversification économique pour assurer une prospérité durable et réduire la vulnérabilité aux fluctuations saisonnières. En développant de nouveaux secteurs et en capitalisant sur ses atouts uniques, Tétouan a l'opportunité de créer une économie plus robuste et équilibrée, à même de soutenir sa croissance tout au long de l'année.

Pour pallier ces fluctuations économiques saisonnières, l’implantation d’un écosystème universitaire actif apparaît comme une stratégie prometteuse capable de compléter l'activité touristique prédominante en haute saison. En concentrant les efforts sur le renforcement des équipements tels que les écoles supérieures, les centres de recherche et les palais des congrès, et en mettant en place des programmes éducatifs en adéquation avec les besoins du marché de l'emploi.

Il est aussi crucial de cultiver un cadre propice à une expérience étudiante enrichissante, incluant des activités sportives et culturelles, cela permettra d'attirer mais aussi de retenir les étudiants et les universitaires dans la région. C’est dans cette perspective que la ville de Tétouan parviendra à garantir un développement soutenu et une dynamique économique constante au-delà des variations saisonnières.

Tourisme, diversification et valorisation du patrimoine

Tétouan possède un riche patrimoine culturel et architectural, mais il reste largement sous-exploité sur le plan touristique. Développer le tourisme culturel de manière durable peut contribuer à dynamiser l'économie locale tout en préservant l'identité et l'authenticité de la ville. Mettre en place des initiatives de promotion du patrimoine, telles que des festivals culturels, des circuits touristiques thématiques et des programmes de rénovation des sites historiques, est essentiel pour attirer les visiteurs nationaux et internationaux et stimuler la croissance économique de la région.

La médina de Tétouan a été inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1997, reconnue pour son architecture unique, son urbanisme traditionnel préservé et son importance culturelle en tant que témoignage de l'histoire et de la culture de la région. Ce site du patrimoine mondial est un exemple exceptionnel d'une médina marocaine préservée, avec ses ruelles sinueuses, ses maisons blanches aux portes et fenêtres ornées, ses souks animés et ses places pittoresques.

C’est un joyau architectural et culturel qui, à mon avis, est sous-exploité. En complément de l'initiative de l'Etat de déplacer les administrations et les services vers de nouveaux quartiers, une mesure nécessaire pour faire face à la congestion croissante de la ville, l’interdiction de passage des véhicules dans l'ensemble de la médina de Tétouan en transformant ainsi toutes les routes en zones piétonnes, représente une initiative audacieuse. Cela pourrait avoir un impact significatif sur le tourisme en créant un environnement propice à la flânerie et à la découverte des ruelles pittoresques, des souks animés et des monuments historiques. Les visiteurs pourraient ainsi explorer librement les trésors cachés de la médina sans être perturbés par le bruit et la pollution des véhicules.

Sur le plan économique, la transformation de la médina en zone piétonne pourrait stimuler l'activité commerciale en encourageant l'installation de cafés, de restaurants et de boutiques d'artisanat le long des rues piétonnes. Et deviendra un espace prisé par les artistes locaux. Les visiteurs seraient ainsi incités à prolonger leur séjour, ce qui bénéficierait à l'économie locale.

En outre, la mise en place d'un projet de téléphérique urbain pourrait offrir une attraction supplémentaire pour les touristes, leur permettant d'apprécier des vues panoramiques sur la ville et ses environs. La topologie vallonnée et variée de Tétouan rend ce type de projet particulièrement pertinent. Ce téléphérique améliorerait également la mobilité au sein de la ville, facilitant l'accès aux différents sites touristiques tout en réduisant la congestion urbaine.

Santé pour tous : Enjeux de taille

Dans le domaine de la santé, Tétouan dispose d'infrastructures sanitaires insuffisantes pour répondre aux besoins de la province. En conséquence, ces établissements sont souvent saturés, et il n'est pas rare que la demande de rendez-vous pour une opération urgente prenne des mois. Cette situation résulte du manque de lits et de médecins disponibles.

De plus, Tétouan a un besoin urgent que l'hôpital régional en cours de construction soit achevé et entre en exploitation. Cela permettrait de soulager la pression sur les infrastructures sanitaires actuelles.

Cette situation est exacerbée par la décision de céder l'hôpital provincial de Tétouan, ainsi que d'autres établissements de santé au Maroc, à des entités privées. Cette nouvelle a suscité des inquiétudes quant à la privatisation des services de santé et aux effets sur la disponibilité et la qualité des soins pour les habitants de Tétouan.

Avec une densité ne dépassant pas 2 médecins pour 10.000 habitants et seulement 1 lit d'hôpital pour 1.000 habitants, le Maroc fait face à d'importants défis en matière d'accès aux soins de santé. Ces chiffres révèlent un écart considérable par rapport aux standards internationaux et soulignent l'urgence d'investissements substantiels dans le système de santé marocain pour améliorer l'accès et la qualité des soins pour la population.

En outre, la question de la pauvreté et du manque d'emploi amplifie les problèmes de santé. Les habitants de Tétouan les plus défavorisés n'ont pas le droit ni le luxe de tomber malades dans la conjoncture actuelle. Et sans la solidarité entre les citoyens et le soutien des associations et du secteur privé, la situation de la santé serait catastrophique dans la ville.

D’où le besoin de créer et prioriser la création d’infrastructures hospitalières dans la province de Tétouan afin d’épauler l'expansion urbaine projetée et accompagner la croissance démographique dans la région de TangerTétouan-Al-Hoceima. Il est primordial d’encourager l'installation de cliniques privées et d'une variété d'équipements médicaux avec une offre complète de soins de santé, de la médecine générale aux spécialités médicales. C’est ainsi que Tétouan ne se contentera pas uniquement d'améliorer le bien-être de sa population actuelle et future, mais attirera également une diversité démographique, renforçant le dynamisme et la croissance de la ville.

Coupe du monde 2030 : Une opportunité pour mettre à niveau les infrastructures et les services

A l'approche de la Coupe du monde 2030, pour laquelle des matchs sont annoncés à Tanger, des interrogations émergent sur l'impact que cet événement majeur pourrait avoir sur le développement économique de Tétouan. Cet événement sportif d'envergure internationale pourrait en effet servir de catalyseur pour stimuler l'économie locale, attirant l'attention et les investissements vers la région. La proximité de Tétouan avec Tanger lui offre une occasion unique de bénéficier indirectement de l'afflux touristique et des améliorations d'infrastructures associées à la Coupe du monde.

Cependant, il est crucial de considérer comment les ressources financières seront allouées dans le cadre de cet événement. Il existe un risque que les investissements majeurs soient concentrés sur des projets de plus grande envergure à l'échelle nationale ou sur la ville hôte directe, Tanger, ce qui pourrait limiter les retombées économiques directes pour Tétouan. Pour maximiser les bénéfices de la Coupe du monde, il est essentiel que les planificateurs et les décideurs incluent Tétouan dans la stratégie globale de développement et d'accueil de l'événement, en mettant en place des projets d'infrastructures et des initiatives touristiques qui tireront parti de sa position stratégique.

Tétouan pourrait jouer un rôle essentiel dans cet événement sportif, non seulement en tant que destination touristique complémentaire pour les visiteurs internationaux, mais aussi en offrant des services et des infrastructures d'accueil. Cela comprendrait l'amélioration des liaisons de transport avec Tanger, l'expansion des capacités hôtelières et des offres de loisirs, ainsi que la mise en valeur de son patrimoine culturel unique.

​En définitive, l'impact de la Coupe du monde 2030 sur Tétouan dépendra de la capacité de la ville à s'intégrer dans la dynamique globale de l'événement et à attirer des investissements qui bénéficieront à son développement à long terme. Avec une planification et une collaboration stratégiques, Tétouan pourrait non seulement tirer profit de cet événement mondial, mais aussi s'affirmer comme une destination incontournable au Maroc.

La réalisation de cette vision ambitieuse dépend étroitement de l'engagement et de la collaboration entre les autorités, les partis politiques, les acteurs privé et public et la société civile. C'est en unissant leurs forces et en travaillant de concert que ces acteurs peuvent convertir les défis en véritables opportunités, permettant ainsi à Tétouan de s'épanouir pleinement et d'assumer son rôle crucial au sein du tissu économique et social régional et national.

Par Yassine Assouali
Ingénieur d ’Eta t e n génie civil 


Lu 3274 fois


Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.





services