Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Signature de plusieurs accords de coopération entre le Maroc et les Etats insulaires du Pacifique




Signature de plusieurs accords de coopération entre le Maroc et les Etats insulaires du Pacifique
Plusieurs accords de coopération ont été signés, vendredi à Laâyoune, entre le Maroc et les Etats insulaires du Pacifique en vue de donner une forte impulsion à leur partenariat dans différents domaines.
Ces conventions ont été signées par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et les chefs de délégation de ces pays ayant pris part au 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique qui s'est tenu du 26 au 28 février à Laâyoune sous le signe de la consolidation des liens de coopération, de la mise en œuvre des engagements pris dans ce sens, de l’unification des voix et de la promotion de la prospérité partagée.
Ainsi, le Maroc et le Royaume du Tonga ont signé une série d’accords couvrant plusieurs secteurs.
Il s’agit d’une feuille de route-programme de coopération 2020-2022, engageant les deux pays à renforcer le dialogue politique et à promouvoir leur coopération dans les domaines de la diplomatie, la formation et l’enseignement supérieur, la jeunesse, la coopération technique dans des secteurs clés (formation professionnelle, eau, santé, agriculture, énergies, tourisme), le développement humain ainsi que l’appui aux projets de développement.
Les deux parties ont aussi paraphé un mémorandum d’entente de coopération dans le domaine de l’environnement et du développement durable portant sur le renforcement de leurs relations bilatérales en matière d’environnement et du développement durable, notamment dans les domaines de la conservation de la biodiversité, la gestion intégrée des zones côtières, l’économie verte et la gestion intégrée des déchets solides, le changement climatique, l’éducation à l’environnement et au développement durable ainsi que le cadre institutionnel et juridique.
Un autre mémorandum d’entente a été signé par les deux pays et portant sur l’exemption de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques, officiels et de service des deux pays, tandis que le troisième texte prévoit la mise en place d’un mécanisme de consultations politiques régulières entre les deux ministères des Affaires étrangères au sujet des questions de politique étrangère et internationale d'intérêt commun.
Le quatrième mémorandum concerne la formation diplomatique entre l’Académie marocaine des études diplomatiques (AMED) et le ministère des Affaires étrangères de Tonga, en vue de permettre aux diplomates issus de ce pays du Pacifique de bénéficier de cycles de formations diplomatiques au sein de l’AMED.
Le Maroc et Papouasie-Nouvelle-Guinée ont paraphé la feuille de route-programme de coopération 2020-2022, selon laquelle les deux pays s’engagent à renforcer le dialogue politique et à promouvoir la coopération dans les domaines de la diplomatie, la formation et l’enseignement supérieur, la jeunesse, la coopération technique dans des secteurs clés (formation professionnelle, eau, santé, agriculture, énergies, tourisme), le développement humain ainsi que l’appui aux projets de développement.
Les deux parties ont aussi signé un mémorandum d’entente en matière de formation diplomatique entre AMED et le ministère des Affaires étrangères de Papouasie-Nouvelle-Guinée en vue de permettre aux diplomates issus de la PNG de bénéficier de cycles de formations diplomatiques au sein de l’Académie.
Par ailleurs, le Maroc et Nauru ont signé une feuille de route-programme de coopération 2020-2022 qui souligne la volonté des deux pays de renforcer le dialogue politique et de promouvoir la coopération dans les domaines de la diplomatie, la formation et l’enseignement supérieur, la jeunesse, la coopération technique dans des secteurs clés (formation professionnelle, eau, santé, agriculture, énergies, tourisme), le développement humain ainsi que l’appui aux projets de développement.
Le Royaume a en outre paraphé avec les Iles de Salomon une feuille de route-programme de coopération 2020-2022.
En vertu de ce texte, les deux pays vont renforcer le dialogue politique et promouvoir la coopération dans les domaines de la diplomatie, la formation et l’enseignement supérieur, la jeunesse, la coopération technique dans des secteurs clés (formation professionnelle, eau, santé, agriculture, énergies, tourisme), le développement humain ainsi que l’appui aux projets de développement.
Avec Vanuatu, le Maroc a signé un mémorandum d’entente sur l’établissement d’un mécanisme de consultations politiques prévoyant la mise en place d’un mécanisme de consultations politiques régulières entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays au sujet des questions de politique étrangère et internationale d'intérêt commun.
Un second mémorandum d’entente a été signé en matière de formation diplomatique entre l’AMED et le ministère des Affaires étrangères de Vanuatu pour permettre aux diplomates issus de ce pays de bénéficier de cycles de formations diplomatiques au sein de l’Académie.

Lundi 2 Mars 2020

Lu 1132 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif