Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rkia Derhem plaide pour le développement du commerce entre les pays de l’OCI

Tenue à Marrakech de la 35ème session du conseil d’administration du CIDC




La secrétaire d’Etat chargée du commerce extérieur, Rkia Derham, a plaidé, mercredi à Marrakech, en faveur de la consécration davantage d’activités dans de nouveaux secteurs jugés prometteurs pour développer le niveau du commerce entre les pays membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).
Intervenant à l’occasion de la 35ème session du conseil d’administration du Centre islamique pour le développement du commerce (CIDC), elle s’est dite aussi en faveur de la confection de programmes nouveaux, dédiés aux jeunes et aux femmes dans les domaines économique et commercial. Et de faire observer que les pays islamiques sont plus que jamais appelés à œuvrer intensément pour relever tous les défis imposés par la conjoncture économique internationale actuelle et ce, en contribuant à créer une synergie entre toutes les initiatives prises dans le cadre de l’OCI, notamment à travers la mise en application des dispositions du nouveau plan d’action décennal de ladite Organisation couvrant la période 2016-2025, dans ses deux volets économique et commercial.
Après avoir loué les différentes mesures prises par le secrétariat général de l’OCI au service de la promotion du développement durable dans les pays membres, Rkia Derham a relevé que la tenue au Maroc de cette session ordinaire annuelle du conseil d’administration du CIDC, est l’occasion idoine de procéder à une évaluation globale des différentes activités exécutées sous l’égide dudit Centre, et en coordination avec ses partenaires.
Ce conclave, ajoute la secrétaire d’Etat, offre également l’opportunité pour l’examen des moyens de promouvoir et coordonner les efforts conjoints destinés à appuyer cette institution afin qu’elle soit en mesure d’apporter une réponse efficace et adéquate aux besoins manifestés par les Etats membres en matière de développement, de dynamisation du commerce et des investissements, outre la proposition de recommandations concrètes aptes à booster le rôle de cette institution dans des domaines névralgiques.
Par la même occasion, elle a réitéré l’engagement constant du Maroc à apporter son appui total au CIDC, une structure que le Royaume a eu l’honneur d’abriter sur son sol depuis sa création, ainsi que ses différentes activités et ce, en adéquation avec la vision Royale éclairée concernant l’action islamique commune.
Rkia Derham a aussi plaidé pour la confection de nouveaux programmes dédiés aux jeunes et aux femmes dans les domaines économique et commercial, soulignant que la tenue au Maroc de cette session ordinaire annuelle du conseil d’administration du CIDC est l’occasion idoine d'évaluer les différentes activités menées sous l’égide du Centre en coordination avec ses partenaires.
De son côté, le président exécutif de la Société internationale islamique de financement du commerce, Hani Salem Sonbol, a fait savoir que le plan d’action décennal de l’OCI (2016-2025) adopté lors du 13ème congrès du Sommet islamique à Istanbul, exige de l’ensemble des institutions islamiques opérant dans le secteur du commerce, de déployer davantage d’efforts pour atteindre un taux de 25 % du total des échanges commerciaux entre les pays membres à l’horizon 2020, rappelant que la Société internationale islamique pour le financement du commerce s’est inscrite dans toutes les initiatives devant faciliter la réalisation de cet objectif.
Il a également mis en avant la coopération fructueuse unissant la Société internationale islamique de financement du commerce et le CIDC notamment pour la mise en application du programme du commerce arabe piloté par ladite institution, lancé l’année précédente à Rabat et visant à soutenir les échanges commerciaux entre les pays arabes et leurs homologues africains.
Il a, dans ce sens, réitéré la disponibilité de la Société internationale islamique de financement du commerce à coopérer avec l’ensemble des instances et organisations relevant de l’OCI pour la mise en application des programmes susceptibles d’appuyer et booster le commerce et le développement au sein des pays membres de l’OCI.
Le secrétaire général adjoint pour les affaires économiques à l’OCI, Hamid Ajibai, s’est dit, quant à lui, en faveur du renforcement de la coopération entre les pays islamiques, notamment dans les domaines du commerce, du tourisme durable, de l’environnement et de l’action commune, afin d’apporter des solutions adéquates aux problèmes dont ils souffrent, mettant en exergue l’importance et le rôle du secteur privé dans la réalisation du développement escompté au sein de ces pays.
Il a, en outre, souligné l’impératif de la mise en place du mécanisme de l’arbitrage commercial pour le règlement des différends liés au commerce entre les pays islamiques.
Sur cette réunion, il a relevé qu’elle offre l’opportunité de définir les moyens susceptibles de promouvoir le commerce intra-pays islamiques, de passer en revue les différentes activités du Centre, et de rechercher les potentialités, à même d’asseoir les bases d’une complémentarité économique entre les pays membres.
Lors de la 35ème session de son conseil d’administration, le CIDC examinera son rapport d’activités, entérinera les comptes de clôture de 2017 et adoptera le plan d’action au titre de l’année 2019, rappelle-t-on.
Cette réunion sera suivie, par la 3ème réunion du sous-comité du commerce et de l'investissement de l’ACMOI qui sera consacrée au renforcement de la coordination entre les institutions de l’OCI notamment, pour la mise en œuvre des projets et des activités se rapportant au développement de l’industrie «halal», des modalités du guichet unique et de facilitation du commerce, le commerce intra-OCI, le développement du tourisme, la promotion de l’investissement et le développement du secteur privé et des PME.
Les travaux de cette réunion seront également axés sur de nouveaux projets, dont le développement des infrastructures et l’intégration régionale, les femmes et le commerce, ainsi que sur d’autres questions notamment, le Forum mondial de l’investissement de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) prévu en octobre prochain, et l’Exposition universelle qui se tiendra à Dubaï en 2020.

Vendredi 9 Mars 2018

Lu 1041 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés