Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Révision à la baisse de l’utilisation et des stocks de céréales en 2022-2023


Alain Bouithy
Mercredi 21 Septembre 2022

Depuis juillet, la FAO a abaissé de 6 millions de tonnes ses prévisions concernant la production mondiale

L’ organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a revu à la baisse ses prévisions concernant la production de céréales au titre de l’année 2022.

« La production mondiale de céréales devrait baisser cette année de 38,9 millions de tonnes, soit 1,4%, par rapport à l’année précédente », a estimé l’agence onusienne dans son récent Bulletin de la FAO sur l’offre et la demande de céréales publié en début du mois de septembre.

L’importante révision à la baisse des prévisions de la FAO intervient suite à la sécheresse persistante observée dans les pays de l’hémisphère Nord, a indiqué la FAO, soulignant que la plus grande partie de cette révision est à mettre au compte des céréales secondaires.

Selon l’organisation internationale, la production mondiale de ceux-ci devrait s’établir à 1483 millions de tonnes, soit 17,9 millions de tonnes de moins que ce qui était prévu en juillet et une baisse de 1,8% (26,8 millions de tonnes) par rapport à 2021.

Cette baisse prévue des céréales secondaires concerne principalement la production de maïs dans l’Union européenne, de maïs aux Etats-Unis d’Amérique ainsi que de l’orge et du sorgho dans l’Union européenne et aux États-Unis d’Amérique. Dans un communiqué, l’agence indique cependant avoir « relevé ses prévisions concernant la production mondiale de blé par rapport au dernier rapport de juillet, lesquelles ont été portées à 777 millions de tonnes (soit une baisse négligeable par rapport à 2021) au vu de la récolte record attendue en Fédération de Russie et des conditions météorologiques favorables en Amérique du Nord ».

Les experts de la FAO estiment, par contre, que la production mondiale de riz devrait accuser un repli de 2,1% par rapport à son niveau record atteint en 2021, suite principalement aux effets de la répartition inégale des pluies en Asie du Sud, notamment en Inde et au Bangladesh. « Depuis juillet, la FAO a abaissé de 6 millions de tonnes ses prévisions concernant la production mondiale pour 2022, laquelle devrait s’établir à 514,5 millions de tonnes (en équivalent riz usiné), soit un recul de 2,1% par rapport à un niveau record de 2021 », a relevé l’agence onusienne constatant toutefois que la récolte demeure encore au-dessus de la moyenne.

Suite à toutes ces variations, les experts de la FAO estiment à présent que l’utilisation mondiale de céréales en 2022-2023 devrait atteindre 2792 millions de tonnes, tandis que les stocks mondiaux de céréales à la clôture des campagnes de 2023 devraient se contracter de 2,1% et s’établir à 845 millions de tonnes.

Dans le détail, « les prévisions de la FAO concernant l’utilisation mondiale de céréales en 2022-2023 ont été abaissées de 5,1 millions de tonnes depuis juillet et s’établissent à 2792 millions de tonnes », a expliqué la FAO estimant que cela représente un fléchissement négligeable de 0,1% (2,8 millions de tonnes) par rapport au niveau de 2021-2022.

Quant aux prévisions concernant les stocks mondiaux de céréales, les données montrent qu’elles ont été réduites de 9,3 millions de tonnes, depuis juillet ; au point que les stocks devraient descendre à 845 millions de tonnes, soit une baisse de 2,1% (18,5 millions de tonnes) par rapport à leurs niveaux d’ouverture.

Ainsi que le déduit la FAO, dans son bulletin sur l’offre et la demande de céréales, « le rapport stocks/utilisation de céréales au niveau mondial devrait légèrement reculer et s’établir à 29,5% (contre 30,9% en 2021-2022) ». L’organisation note toutefois que ce niveau est encore relativement élevé du point de vue historique.

Selon toujours les prévisions de l’organisation onusienne, « les échanges mondiaux de céréales devraient fléchir de 1,9% en 2022-2023 (juillet-juin) par rapport à la période précédente et atteindre 469,6 millions de tonnes ». 

Alain Bouithy


Lu 618 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS