Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Retardé par les sanctions, l'avion russe MC-21 fait enfin un vol d'essai



L' avion moyen-courrier MC-21, majeur pour l'aéronautique russe mais miné par les sanctions américaines, a effectué son premier vol avec un moteur russe, a annoncé le conglomérat public Rostec, étape décisive pour sortir le projet de l'ornière. Ce vol d'essai de 1H25 depuis Irkoutsk en Sibérie d'un avion "de nouvelle génération replace notre pays dans la ligue des grands de l'aviation civile", a proclamé Sergueï Tchemezov, le directeur général de Rostec, qui compte en son sein le constructeur Irkut. L'appareil a été doté d'un moteur entièrement russe, le PD-14, qui a été développé après que les sanctions américaines adoptées contre la Russie ont bloqué les livraisons de pièces essentielles au projet. Le MC-21, qui avait effectué un tout premier vol d'essai en mai 2017, devait initialement être mis en service fin 2018, avant d'être repoussé à cause des mesures américaines. La mise en service du MC21 est désormais prévue en 2021, alors qu'une récession mondiale, provoquée par la pandémie de nouveau coronavirus, a touché de plein fouet le secteur du transport aérien. Cet avion doit constituer le symbole de renaissance de l'industrie aéronautique russe après le chaos des années 1990. Il ambitionne de concurrencer les "bestsellers" de l'avionneur européen Airbus et de l'américain Boeing, respectivement l'A320 et le 737. En 2011, la Russie avait déjà mis en service l'appareil de transport régional Superjet 100, premier avion civil conçu après l'ère soviétique avec la participation de l'italien Finmeccanica et de nombreux équipementiers européens. Mais les ventes de cet avion, source de fierté à l'époque de son lancement, ont été presque nulles à l'étranger. L'appareil a connu plusieurs accidents graves, certains mortels, et de nombreux problèmes techniques. Pour le ministre russe de l'Industrie, Denis Mantourov, le vol d'essai de mardi du MC-21 témoigne d'un succès de la politique d'Etat en la matière. "Nous avons formé une nouvelle génération de constructeurs et d'ouvriers, et nous voyons les fruits du travail de dizaines de milliers de personnes", s'est-il félicité.

Libé
Mardi 15 Décembre 2020

Lu 369 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS