Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre maroco-française de haut niveau à Rabat : Visite au Maroc d’Edouard Philippe




Edouard Philippe  et Saâd Eddine El Othmani.
Edouard Philippe et Saâd Eddine El Othmani.
Le Premier ministre français Edouard Philippe est arrivé, mercredi soir à l'aéroport Rabat-Salé, pour une visite de travail de deux jours au Maroc.
A son arrivée à l'aéroport de Rabat-Salé, il a été accueilli par le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani.
A l’issue des entretiens qu’il a eus le même jour avec ce dernier, Edouard Philippe a salué, dans une déclaration à la presse, la qualité des relations unissant le Maroc et la France, fondées sur «la confiance et l’amitié», notant que ces liens «ne sont pas simplement tournés vers le passé», mais aussi vers un avenir de paix et de prospérité.
Rappelant que la première visite du président français, Emmanuel Macron, hors Europe, a été au Maroc, M. Philippe a souligné que les deux pays partagent une très forte convergence de vues sur des sujets d’intérêt commun et des questions ayant trait notamment au développement économique, à la sécurité régionale, à la lutte contre le terrorisme, au développement universitaire et à l’enseignement supérieur.
Le Premier ministre français, qui effectue une visite de travail au Maroc pour co-présider avec M. El Othmani, les travaux de la 13ème rencontre de haut niveau maroco-française, a relevé que cette rencontre de haut niveau «va nous permettre d’évoquer ensemble la coopération bilatérale très riche et de la faire évoluer de façon significative».
Dans une déclaration similaire, Saâd Eddine El Othmani s’est également félicité des relations «séculaires et enracinées dans l’histoire» liant les deux pays, faisant observer que «les relations maroco-françaises sont bonnes sur le plan politique et évoluent positivement sur le plan économique».
Il a précisé, dans ce sens, que les investissements français au Maroc ont connu une hausse considérable ces dernières années, évoquant en particulier le secteur de l’industrie automobile.
Le chef du gouvernement a, par ailleurs, noté que cette entrevue avec le Premier ministre français intervient en prélude à la rencontre de haut niveau maroco-française qui sera l’occasion pour les deux parties d’aborder des sujets relatifs à la jeunesse, à la régionalisation, aux avancées technologiques et à la coopération économiques, entre autres.
Cette rencontre de haut niveau sera un jalon supplémentaire dans le développement des relations entre les deux pays, a-t-il renchéri, insistant que «la coopération entre nos pays est nécessaire pour faire face efficacement aux nombreux défis auxquels est confronté le monde actuellement».
Evoquant le Forum économique maroco-français qui sera organisé dans le cadre de cette rencontre de haut niveau sous le thème «France-Maroc : Des ponts pour la croissance et l’emploi», M. El Othmani a souligné qu'il consolidera davantage la coopération entre les secteurs privés du Maroc et de la France et balisera le chemin d’une coopération plus dense entre les hommes d’affaires des deux pays.
Mises en place depuis 1997, les Rencontres de haut niveau entre le Maroc et la France sont destinées à impulser les relations de partenariat stratégique, multidimensionnel et exceptionnel qui lient les deux pays et à intensifier le dialogue politique bilatéral.

Rabat et Paris renforcent leur coopération

 Le Maroc et la France renforcent leur coopération dans le domaine financier et du transport, en vertu de la signature, mercredi à Rabat, de cinq conventions portant sur le financement de l'extension des lignes du tramway de Rabat-Salé et Casablanca, le transport routier et la gestion des risques.
Ces conventions ont été signées dans le cadre de la visite de travail au Maroc du Premier ministre français, pour co-présider avec le chef de gouvernement la 13ème rencontre de haut niveau Maroc-France.
Il s'agit d’une convention de prêt de 40 millions d’euros et d’une convention de subvention de 400.000 euros, signées entre la société de transport de Rabat-Salé (STRS) et l’Agence française de développement (AFD) pour le financement de l’extension de la ligne 2 du tramway de Rabat-Salé.
Paraphées par le Secrétaire d’Etat français auprès du ministre de l’Economie et des Finances, Benjamin Griveaux, le directeur général de l’Agence française de développement, Rémy Rioux et le président directeur général de la STRS, Said Zarrou, en présence du ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, ces conventions portent également sur l’accompagnement de la STRS dans la mise en œuvre de ce projet et plus généralement dans l’évaluation des impacts du tramway de Rabat-Salé.
Concernant la troisième convention, signée par MM. Rioux et Draiss, directeur de la société Casa Transports Maroc, elle porte sur une subvention de 500.000 euros, en accompagnement du prêt de 30 millions d’euros destiné à financer la ligne 2 du tramway de Casablanca.
Cette subvention portera notamment sur un appui à la conception du plan de déplacements urbains à Casablanca «sobre en carbone».
Par ailleurs, un accord de partenariat entre la Direction des routes du Royaume du Maroc et le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CERAMA) a été signé par le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara et la ministre chargée des Transports auprès du ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne.
Cet accord vise à définir le cadre général de la collaboration entre les deux parties afin d'apporter une réponse adéquate aux questions techniques inhérentes aux projets de développement en matière de chaussées routières, d'ouvrages d'art, de travaux publics, de documentation et de logiciels techniques.
Au volet financier, un protocole d’accord entre Vincent Di Betta, directeur du développement international de BpiFrance et Hicham Zanati Serghini, directeur général de la Caisse centrale de garantie (CCG), pour accompagner la caisse sur la régionalisation et l’animation de son réseau, la mise en œuvre du soutien à l’innovation et la gestion des risques.

SM le Roi offre un dîner en l’honneur du Premier ministre français

S.M le Roi Mohammed VI a offert, mercredi soir à Rabat, un dîner en l'honneur du Premier ministre français, Edouard Philippe, en visite de travail au Maroc, présidé par le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani.
Ont été conviés à ce dîner, les présidents des deux Chambres du Parlement, le conseiller de SM le Roi, Yassir Znagui, des membres du gouvernement, l'ambassadeur du Maroc à Paris, ainsi que plusieurs opérateurs économiques.
Ont assisté également à ce dîner, les membres de la délégation officielle accompagnant le Premier ministre français, l'ambassadeur de France au Maroc, et plusieurs autres personnalités.

 

Vendredi 17 Novembre 2017

Lu 1143 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés