Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Reconnaissance par le Prix Nobel de la paix du rôle crucial des journalistes


Reconnaissance par le Prix Nobel de la paix du rôle crucial des journalistes
La directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, a salué, samedi, la décision du Comité Nobel de désigner deux journalistes, Maria Ressa et Dmitry Muratov, comme lauréats du Prix Nobel de la paix 2021, une première depuis 86 ans.

"En décernant ce prix, le Comité Nobel affirme une conviction forte, qui fait pleinement écho au mandat de l’UNESCO: la liberté d'expression et l'accès à l'information sont au fondement même de la démocratie et de la paix", a déclaré la directrice générale, citée dans un communiqué.

"Les journalistes sont en première ligne de la lutte pour la vérité, pour faire la lumière là où c’est nécessaire. Et pour cela, ils prennent souvent des risques personnels considérables. Aujourd'hui, ils sont à juste titre reconnus comme des défenseurs de la justice et de la vérité", a-t-elle ajouté.

Mme Azoulay a salué à cette occasion Maria Ressa, largement impliquée dans les efforts de l'Organisation pour lutter contre le harcèlement en ligne des femmes journalistes, un phénomène qui touche près de trois femmes journalistes sur quatre dans le monde, selon un rapport de l’UNESCO publié en avril dernier.

En mai dernier, Maria Ressa recevait le Prix mondial UNESCO/Guillermo Cano pour la liberté de la presse, en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la défense de la liberté de la presse face au danger.

Acceptant le prix en direct lors de la Conférence mondiale de la liberté de la presse organisée par l'UNESCO à Windhoek, en Namibie, elle a notamment dénoncé le harcèlement coordonné en ligne dont les journalistes sont victimes et l'absence de réponses efficaces de la part des médias sociaux, rappelle-t-on.

Elle a également participé à plusieurs éditions de la Conférence mondiale sur la liberté de la presse, ainsi qu’à la conférence organisée par l'UNESCO, le Programme alimentaire mondial et l'Université de Caroline du Sud le 24 septembre 2021, précise l’organisation onusienne basée à Paris.

Festival
 
La 6ème édition du Festival d'Agora "Printemps du cinéma et philosophie" s’est ouverte, jeudi à Fès, avec un vibrant hommage à l’intellectuel et penseur Mohammed Mustapha El Kabbaj. Lors de la cérémonie d’ouverture de ce festival, initié par l’Association des Amis de la philosophie, l’accent a été mis sur la contribution de M. El Kabbaj à la création du cours de philosophie au Maroc et à l'établissement de passerelles entre la philosophie et les autres savoirs et arts.

L’intellectuel marocain qui a signé, à cette occasion, son nouvel ouvrage "La philosophie et le théâtre", s’est dit honoré et reconnaissant pour cette initiative, appelant à sortir la philosophie de son cadre académique en l’ouvrant sur les divers modes de la création humaine à travers le renforcement de son rôle dans l’enracinement des valeurs de liberté, de dignité et de tolérance dans la société.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur du festival, Aziz El Haddadi, a indiqué que cette manifestation poursuit son petit bonhomme de chemin en soulevant les questions existentielles dans leur relation avec le septième art, se disant heureux de renouer avec le public du festival après une longue période d’absence.
 
Box-office
 
Le film d’action fantastique avec Timothée Chalamet,  Zendaya, Oscar Isaac, Rebecca Ferguson et Jason Momoa sortira au Japon le 15 octobre, puis en Amérique du Nord et dans environ 16 grands territoires d’outre-mer, dont la Chine, la semaine du 22 octobre.
Le long métrage a rapporté 3,1 millions de dollars sur 167 écrans IMAX, pour une moyenne de 18.500 dollars par salle. Il a enregistré une baisse de 29% en IMAX en Russie pour devenir le film IMAX le plus rentable depuis la pandémie en seulement 11 jours.
Dune a gagné 11%, soit 8,2 millions de dollars, de son total dans le seul IMAX. L'adaptation au cinéma par Denis Villeneuve du roman de science-fiction de Frank Herbert Dune (1965) a continué de dominer le box-office français durant la semaine du 29 septembre au 5 octobre, en attendant l'arrivée dans dernier James Bond, qui a démarré fort mercredi 6 octobre et devrait rebattre les cartes.

Libé
Dimanche 10 Octobre 2021

Lu 960 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS