Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Raji Alaoui Sidi Ahmed : Le Maroc a réussi à garder la confiance de ses marchés touristiques traditionnels




Le délégué régional 
du tourisme à 
Guelmim-Oued Noun, Raji Alaoui Sidi Ahmed, 
revient, dans un entretien accordé à la MAP, sur 
les mesures prises pour 
la relance du secteur, 
l’implication de la région dans la nouvelle stratégie pour la promotion du 
tourisme, ainsi que sur l’étendue des dommages engendrés par 
le Covid-19.


Comment évaluez-vous les dommages causés par la suspension de l’activité touristique dans la région suite au déclenchement de l’épidémie de coronavirus ?
D’abord, il faut rappeler que c’est grâce à la sagesse de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et ses Hautes directives que le Maroc a réussi à franchir la première étape de cette crise en toute sécurité et sans couacs.
Il va sans dire aussi que les mesures prises par le gouvernement, grâce aux directives Royales, ont porté leurs fruits à tous les niveaux.
Il est clair donc que cette crise a également des aspects positifs : le Maroc est cité actuellement au niveau de l’Union européenne comme l’un des pays sûrs, en raison de la transparence que le Royaume a adoptée dans la gestion de l’épidémie et de ses impacts. Le Maroc a pu donc garder la confiance de ses marchés touristiques traditionnels, de sorte que la saison touristique actuelle serait un peu plus performante par rapport aux destinations concurrentes.
Dans le cadre des préparatifs pour la relance du secteur, comment envisagez-vous la position de la région sur le marché du tourisme ?
 Nous avons enregistré deux observations au cours de cette crise : la première est liée au fonctionnement des établissements touristiques tout au long du confinement, sachant que des visiteurs étrangers hébergés par la région ont préféré rester ici, même après la décision de certains pays européens de rapatrier leurs ressortissants. 
La capacité d’hébergement dans certains campings a dépassé les 250 caravanes touristiques. Actuellement, sept établissements touristiques opèrent d’une manière régulière au niveau de la bande côtière Sidi Ifni-Tan Tan, les communes Asrir et Adai (province de Guelmim), tout en respectant, bien entendu, les normes préventives fixées par les autorités compétentes.
Ces touristes étrangers (pour la plupart des camping-caristes) sont traités comme des hôtes du Royaume, conformément aux Hautes directives Royales.
En outre, il y a un grand engouement pour les établissements hôteliers de la région pour la période estivale, sachant que certains de ces établissements avaient déjà annoncé qu’ils atteindraient 100% de leur capacité en été.
Malgré les difficultés générées par le confinement et le recul de nombre d’activités, je vous rassure que les professionnels du secteur, en tant que citoyens avant tout, ont fait toujours preuve de solidarité et de sens de responsabilité durant cette crise.
Comment la région s’engage-t-elle dans la nouvelle stratégie de promotion touristique adoptée par l’Office national marocain du tourisme ? 
Je vous rappelle que parmi les recommandations formulées par le Comité régional de veille économique de Guelmim-Oued Noun, il existe un volet portant sur les mesures à adopter pour assurer une relance du tourisme, l’un des secteurs les plus importants dans cette région. Il y a une convergence entre ce qui est régional et local et la stratégie globale du ministère du Tourisme visant à la création d’un produit adapté à la conjoncture actuelle.
Le Comité régional de veille économique a émis plusieurs recommandations en vue d’accompagner les professionnels et créer des produits touristiques compatibles avec les besoins du tourisme interne.
Que propose la région pour attirer plus de touristes domestiques ?
Le rythme des projets qui ont été lancés à ce stade sera accéléré afin d’impulser une nouvelle dynamique économique. 
Ainsi, plusieurs projets liés au tourisme rural et naturel seront lancés pour un coût global de 124 millions de dirhams.  La région est connue pour ses atouts naturels diversifiés (plages, montagnes, oasis et désert).
Cet ensemble de produits touristiques joue un grand rôle dans la relance économique locale. De plus, cette dynamique sera renforcée davantage par le lancement, avec le soutien du Conseil régional, d’une ligne aérienne qui reliera Guelmim aux îles Canaries.
Le tourisme environnemental, de montagne et balnéaire, retrouvera-t-il son développement d’avant-crise du Covid-19 ?  
Les opérateurs touristiques de Guelmim-Oued Noun, comme toutes les autres régions du Royaume, se penchent sur l’élaboration d’un programme promotionnel visant à mettre en valeur leur destination comme zone sûre au temps de Covid-19 et à créer un produit touristique adapté aux besoins de leurs nouveaux clients, dont 75% seraient des touristes marocains. Le produit touristique de Guelmim-Oued Noun est basé notamment sur ce qui est rural, mais aussi et surtout sur l’offre balnéaire grâce à une bande côtière s’étendant de Sidi Ifni à Tan Tan, qui serait un choix préféré par les familles marocaines en été.
Les acteurs, en partenariat avec l’Office national du tourisme, envisagent également le lancement d’une campagne promotionnelle dans la presse électronique, la presse nationale et internationale et les réseaux sociaux, basée notamment sur l’écotourisme. A la suite de toutes ces données, nous avons commencé à travailler pour un nouveau départ du secteur, en profitant du changement de culture du client après le confinement et qui préfère désormais les espaces ouverts.
Aux côtés de ses produits touristiques classiques, la région entend donc diversifier son offre pour englober le parachutisme, les sports nautiques, le quad et l’équitation. Cette évolution sera la preuve de notre transition d’une forme de tourisme traditionnel et dense vers un écotourisme qui a pour priorité la préservation de l’environnement 

Mardi 23 Juin 2020

Lu 796 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif