Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Projection en avant-première à Rabat du film “SIGA”


Libé
Mardi 5 Avril 2022

Le dernier film du réalisateur Rabii El Jawhari, "Siga", a été projeté vendredi soir en avant première, au cinéma Renaissance de Rabat avec une salle obscure qui était comble, faisant diluer le spectre du Covid-19 et ses répercussions. Cette séance de projection, organisée en partenariat avec l'Association "Forum Rabat", a connu la présence d'une pléiade d’artistes, de réalisateurs et de producteurs nationaux et internationaux. "Siga" est un projet de cœur qui aborde la question de l’intégrité territoriale du Maroc, et l’attachement inébranlable du peuple marocain à l’unité nationale, a déclaré Rabii El Jawhari dans un mot de circonstance avant la projection du film. En outre, "le film rejette la propagande coloniale visant à séparer les peuples du Sahara marocain de leurs ancêtres Idrissides", a-t-il affirmé. Le tournage de cette auto-production a commencé juste après la levée du confinement, a souligné M. El Jawhari, ajoutant que c’est un film 100% national, avec notamment une équipe de tournage, de production et technique marocaine. "Le film est un drame inspiré de l’histoire réelle d’Abdellah Lamani, un civil qui fut séquestré durant 23 ans et qui a subi les pires tortures dans les camps de Tindouf contrôlés par les milices du polisario", a précisé le réalisateur. Il a également fait savoir que la diversité des dialectes marocains et sa richesse patrimoniale et culturelle ancestrale sont appuyées par des faits historiques qui enrichissent le film. “Produit en mars 2022 par Mustapha Bouhalba, "Siga" a réuni des acteurs de haut niveau avec un scénario finement élaboré en plus de sa structure académique”, a indiqué l’acteur et premier personnage du film Houcine Bouhcine. "Le film traite des relations solides et inconditionnelles qui lient les habitants des régions du Nord et celles du Sud du Maroc”, a-t-il expliqué. L’acteur s’est réjoui d’avoir fait partie de l’équipe du tournage qui a compté des confrères et collaborateurs originaires de tout le Maroc, célébrant par ailleurs les différents dialectes du pays dont l’amazigh et le hassani, une fierté commune. "Siga" est un film poignant et émouvant d'un jeune journaliste enlevé et torturé par les milices du polisario avec des dialogues habilement mis au point pour démontrer la richesse linguistique du Maroc, avec des images des beaux paysages du Royaume. L’œuvre mêle en outre le passé et le présent en diversifiant les styles de réalisation avec cinq récits qui se rejoignent dans une seule histoire. 


Lu 990 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.