Aucun événement à cette date.



Projection à Rabat de “Le Clair-obscur ” de Khaoula Benomar

Jeudi 10 Mars 2022

Le long métrage "Lumière dans le noir" de la réalisatrice Khaoula Assebab Benomar a été projeté, mercredi à l'École Nationale supérieure d’Arts et Métiers de Rabat.


Le film (82 minutes) raconte l'histoire d’amour entre un non-voyant (Mounir) qui rêve de devenir présentateur de journal télévisé et une jeune étudiante en cinéma (Nour). Alors que tout les oppose, une complémentarité se fait jour entre l'égocentrisme impulsif de Mounir et la dévotion sans limite de Nour.


La réalisatrice a indiqué dans une déclaration à la MAP que le film, basé sur un scénario écrit par Raouf Sebbahi, traite du handicap en général, de la relation de la personne en situation de handicap avec son environnement, et des portes qui se ferment devant lui.

Le long métrage traite également des différences de classe et de couleurs de peau, soulève des questions sur l'égalité et les facteurs qui aident les personnes en situation de handicap à améliorer leurs conditions de vie, a-t-elle souligné, ajoutant que le film n'est pas une biographie mais une vision particulière d'un personne aveugle qui parle de sa relation. 

"Le film a été projeté dans 30 festivals internationaux et a remporté de nombreux prix, le plus cher à mon cœur étant le prix des longs-métrages du 18-ème Festival National du Film de Tanger et le prix du concours long-métrage du 33è Festival du cinéma méditerranéen d'Alexandrie", a dit Mme Benomar.


Pour sa part, le président du Centre Sijilmassa pour les études et les recherches audiovisuelles, Azelarab Alaoui, a indiqué que cette activité s'inscrit dans le cadre d'un partenariat entre le Centre et l'Université Mohammed V de Rabat pour créer 13 ciné-clubs dans tous les établissements affiliés à l'université. 

"Aujourd'hui, nous avons ouvert un ciné-club portant le nom de l'acteur Mohamed Razeen, en reconnaissance de son travail pour le cinéma marocain", a-t-il ajouté, précisant que "tous les ciné-clubs porteront le nom d'acteurs et de créateurs vivants pour les célébrer au cours de leur vie et non après leur mort".


Née en 1982 à Rabat, Khaoula Assebab Benomar est la fille d’un pionnier de la fiction télévisée marocaine, le réalisateur Chakib Benomar.  En 2005, elle rejoint la chaîne nationale en tant que réalisatrice de plusieurs émissions. Le film "Le Clair-obscur" est sa première véritable expérience cinématographique dramatique. 

Libé

Lu 1332 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe






Inscription à la newsletter