Présentation et signature du livre “Artistes peintres à Casablanca” de Shams Sahbani


Libé
Lundi 9 Janvier 2023

Le livre "Artistes peintres à Casablanca" a été présenté et signé par son auteure Shams Sahbani, lors d'une cérémonie organisée, samedi dans la capitale économique, en présence d’un parterre d’artistes et de personnalités issues de divers horizons. Ce livre (grand format/131 pages), qui se veut le fruit de plusieurs années de réflexions et de recherches sur le terrain, constitue une intéressante base documentaire, ordonnée thématiquement et fondée sur des interviews(entre 2020 et 2022) d'artistes peintres, qui vivent et travaillent à Casablanca. Préfacé par l’artiste peintre et critique d’art, Pr. Azzeddine Hachimi Idrissi, cet ouvrage est une étude "qui vient à temps et qu’on attendait". "Il fallait un travail sérieux et documenté face à des impressions éparses ou des jugements hâtifs et aussi pour déconstruire des clichés et stéréotypes tenaces" autour des artistes peintres qu’ils soient casablancais ou non, a écrit M. Hachimi Idrissi, également enseignent universitaire de lettres, soulignant la pertinence du choix du titre qui est "porteur d’ouverture" et se réfère à un lieu et un espace d’accueil qu’est Casablanca, une ville, comme le dit si bien Mme Sahbani, "où quand c’est possible les arts plastiques fusent et diffusent". Selon M. Hachimi Idrissi, Shams Sahbani ne cherche pas à identifier les fondements esthétiques d’une "peinture casablancaise", mais évoque plutôt une certaine "singularité" des individus, artistes peintres casablancais qui n’est pas d’ordre esthétique. "L’ouvrage de Shams Sahbani n’est pas un livre d’histoire sur la peinture dans cette ville et parler d’une "peinture casablancaise" ne saurait être justifiée pour le moment", a expliqué M.Hachimi Idrissi, relevant que cette étude déploie une observation sociologique "ici et maintenant" dans un contexte de relève générationnelle et de mutations socio-économiques majeures. Et d'estimer que les conclusions et les constats pertinents de l'étude "interpellent indiscutablement l’ensemble de la communauté nationale des artistes peintres au-delà de ceux qui vivent et travaillent à Casablanca". Dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l'information en continu de la MAP, l'artiste peintre et écrivaine Shams Sahbani a indiqué que l’ouvrage se scinde en 5 chapitres à savoir "Le statut d’artiste peintre", "Les différents parcours", "La vie d’artiste", "La diffusion de l’art" et "Les aides et subventions". "La réalisation du livre a duré deux ans entre 2020 et 2022, à cause de la pandémie du Covid19 et des restrictions qui y sont liées", a-t-elle indiqué, précisant avoir interviewé pendant ces deux années plus de 100 artistes. "L’idée du livre m’est venue suite aux difficultés et questionnements que moi-même je me pose en tant qu’artiste peintre", a expliqué Mme Sahbani, estimant que le choix de se limiter aux artistes casablancais n’est pas un choix, mais une obligation causée parle confinement dû à la pandémie. Cette cérémonie de présentation et de signature du livre "Artistes peintres à Casablanca" a été ponctué par une exposition collective d'œuvres d'artistes peintres ayant contribué à la réalisation, par leurs témoignages, de cet ouvrage.


Lu 451 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.