Présentation de la traduction arabe du livre "Si les murs de Fès pouvaient parler" de Naima Berrada

Mercredi 15 Mai 2024

La traduction arabe du livre "Si les murs de Fès pouvaient parler" de Naima Berrada, a été présentée, mardi à Rabat, dans le cadre de la 29ème édition du Salon international de l'édition et du livre (SIEL).

Cette présentation, qui a eu lieu dans le stand de l'Organisation du monde islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ICESCO), a connu la présence de Naima Barada, du traducteur Khaled Fathi et de personnalités académiques et culturelles.

Cet ouvrage jette la lumière sur la capitale spirituelle du Royaume et son histoire civilisationnelle et humaine, mettant en valeur la culture, l'authenticité et les monuments historiques de cette ville, grâce à une description détaillée de la vie sociale et culturelle, dans un style clair et compréhensible.

Le livre est également une lecture du développement culturel, artistique et social dont Fès a été témoin, ainsi que des effets du temps, de la nature et de la mondialisation sur le patrimoine matériel et immatériel de la ville.

Dans ce livre de 36 chapitres, l'autrice s'est appuyée sur des témoignages oraux pour décrire la période historique de Fès entre la fin des années 50 et le début des années 70, retraçant l'histoire de la ville à cette époque tant sur le plan social que culturel, a indiqué M.Fathi.

L'écrivaine aborde en détail la vie à Fès durant cette période, en évoquant ses quartiers, ses habitants aux identités diverses, ses zaouïas et sanctuaires, ainsi que les coutumes des femmes et des enfants, a-t-il précisé.

L'ouvrage traite également de la nature de Fès, en évoquant la vallée des joyaux, historiquement la principale source d'eau de la ville, souligne M. Fathi, notant que "l'autrice décrit Fès comme étant toute en vallées, comme Amsterdam".

Libé

Lu 212 fois

Cinema | Livre | Musique | Exposition | Théâtre






Inscription à la newsletter