Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour la presse espagnole, l'exploit du Maroc est l’une des histoires les plus extraordinaires des Coupes du monde


Libé
Vendredi 16 Décembre 2022

Pour la presse espagnole, l'exploit du Maroc est l’une des histoires les plus extraordinaires des Coupes du monde
Le Maroc, éliminé mercredi par la France (2-0) en demi-finale de la Coupe du monde Qatar-2022, a été le protagoniste de l'une des histoires les plus extraordinaires en près d'un siècle de Coupes du monde, soulignent, jeudi, des médias sportifs espagnols, assurant que les Lions de l'Atlas ont écrit à jamais leur nom dans les annales du football mondial.

 Le Maroc (…) s’est dressé contre la puissance européenne traditionnelle, mais en demi-finale, il n'a pas eu la chance de son côté, écrit le premier quotidien sportif en Espagne Marca, ajoutant que la prestation de la sélection nationale depuis le début du Mondial a été '’admirable’’.

L'équipe nationale marocaine peut aller se battre pour la troisième et la quatrième place ‘’la tête haute. Le Maroc n'était pas dans ce match seulement par hasard, il était même digne de se battre pour la Coupe avec Messi et compagnie’’, fait noter la publication.

‘’Le Maroc a été battu au score, mais pas sur le terrain. Les Lions de l'Atlas ont terminé le match contre la France dans la surface de réparation, à la recherche du but, avec fierté et football. Honneur à un splendide demi-finaliste qui a su se montrer exigeant envers les champions du monde’’, analyse l’auteur de l’article, mettant en exergue la combativité et le courage des coéquipiers d’Amrabat.

‘’Les joueurs du Maroc ont de la force quand il semble n'y en avoir aucune. Ils sont bons sur les coups de pied arrêtés. Ils sont verticaux et agressifs. Ils ont également grandi en entrant dans l'histoire’’, soutient Marca.
 Le Maroc a écrit son nom en or dans les annales de la Coupe du monde, indique, de son côté, AS.

‘’Le Maroc a montré contre la France son visage caché. Celui qu'il n'avait pas montré tout au long du tournoi. Celui qui montre que derrière le mur défensif imposé par son entraîneur, il y avait des joueurs pour mettre en difficulté les champions du monde eux-mêmes’’, relève le quotidien sportif.

‘’Walid Regragui, l'entraîneur du Maroc, est la révélation de cette Coupe du monde. Il a mis sur pied une équipe qui est entrée dans l'histoire en étant la première équipe africaine à atteindre les demi-finales’’, fait observer AS.
‘’Chapeau à la sélection marocaine !’’, conclut le quotidien.

 Les Lions de l'Atlas, qui se sont inclinés mercredi 2-0 contre les Français, joueront samedi contre les Croates pour la 3ème place de la compétition.


Lu 1399 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS