Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News



News
Expulsion

L'islamiste algérien Djamel Beghal, considéré comme le mentor de deux des auteurs des attentats de janvier 2015 à Paris, a été expulsé vers son pays natal, l’Algérie, qu'il avait quitté à l'âge de 21 ans, après sa sortie d'une prison française lundi matin, a appris l'AFP de sources concordantes. Djamel Beghal, 52 ans, déchu de la nationalité française, avait quitté la prison de Vezin-le-Coquet, dans l'ouest de la France, "vers 05H30 (03h30 GMT, ndlr) en vue d'être reconduit à la frontière" selon une source syndicale, et a décollé peu après 10H30 de l'aéroport parisien de Roissy en direction d'Alger, ont indiqué des sources proches du dossier.
Dans le viseur des autorités françaises depuis le milieu des années 1990, Djamel Beghal a été déclaré expulsable en 2007, deux ans après avoir été condamné à 10 ans de prison pour association de malfaiteurs terroriste.
A Vezin-le-Coquet, en Bretagne, il terminait de purger sa seconde peine de dix ans de prison pour un projet d'évasion en 2010 de Smaïn Aït Ali Belkacem, ancien du Groupe islamique armé algérien (GIA) condamné à perpétuité pour l'attentat à la station RER Musée d'Orsay en 1995 à Paris. 

Japon

Le Japon étouffait lundi sous une extrême chaleur, la canicule entravant les opérations de nettoyage dans l'ouest de l'archipel une semaine après des inondations et glissements de terrain dévastateurs qui ont fait 219 morts. Des dizaines de milliers de secouristes fouillent encore les débris à la recherche de corps après le désastre, la plus grave catastrophe météorologique depuis 1982 au Japon. Le bilan devrait encore s'aggraver, 21 personnes étant toujours portées disparues. Le thermomètre qui affiche plus de 35 degrés Celsius suscite des inquiétudes pour les personnes vulnérables. Environ 4.700 personnes ont dû être évacuées de la zone du désastre où des maisons ont été rasées. Nombre d'entre elles sont toujours dans des abris, d'autres n'ont pas d'eau potable. Le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, a mis en garde les survivants, les volontaires et les 64.000 secouristes contre les coups de chaleur. 
Le Japon connaît depuis quelques jours des températures estivales étouffantes. Dimanche, la presse japonaises avait fait état de trois décès dus à la chaleur tandis que plus de 2.000 personnes ont été hospitalisées à travers tout le pays.

Libé
Mardi 17 Juillet 2018

Lu 210 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS