Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Birmanie

Deux hommes ont été condamnés à mort vendredi en Birmanie pour l'assassinat d'un célèbre avocat musulman, Ko Ni, également conseiller de la dirigeante Aung San Suu Kyi, mais le commanditaire présumé, un ancien militaire, reste en fuite.
L'auteur des coups de feu fatals, qui a aussi tué un chauffeur de taxi dans sa fuite, a été "condamné à mort par pendaison", a annoncé le juge Khin Maung Maung.
Son complice à l'aéroport de Rangoun, où l'avocat avait été tué, a été condamné à la même peine, lors de l'énoncé de ce verdict pour lequel de nombreux journalistes (dont l'AFP) et diplomates s'étaient déplacés.
Deux autres complices, ayant participé à la préparation du crime, ont été condamnés à des peines de cinq et trois ans de prison. Celui qui a été condamné à cinq ans, Zeya Phyo, est un ancien officer de l'armée.
Mais le commanditaire présumé, Aung Win Khine, un ancien officier de l'armée lui, est toujours en fuite. Il fait l'objet d'une "notice rouge" (demande d'arrestation en vue d'extradition) d'Interpol.

Burkina

Deux militaires burkinabè ont été tués et six blessés jeudi dans l'explosion d'un cadavre piégé à Djibo, dans le nord du Burkina Faso, a annoncé vendredi l'état-major général des armées.
"Suite à la découverte d'un corps sans vie habillé en tenue militaire, à environ quatre kilomètres à la sortie sud de Djibo (chef-lieu de la province du Soum), une équipe des Forces de défense et de sécurité s'est déployée ce jour (jeudi) aux environs de 14 heures sur les lieux pour les formalités et constatations d'usage", selon le communiqué de l'état-major.
"Le dit corps qui s'est avéré être un piège a explosé lors de sa manipulation. Le bilan fait état de deux militaires décédés et de six membres de l'équipe blessés, dont trois gravement".
Jeudi soir, une source sécuritaire avait fait état auprès de l'AFP d'un médecin militaire tué et de deux blessés.
"C'est en voulant retourner le corps que l'explosion s'est produite, tuant sur le coup le médecin militaire et blessant deux autres membres de cette équipe", avait précisé cette source.

Samedi 16 Février 2019

Lu 400 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com