Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News



Iran

Un avion cargo s'est écrasé lundi près de Téhéran, a indique l'armée iranienne, les médias locaux annonçant qu'au moins dix personnes étaient à bord.
L'agence de presse Fars, considérée comme proche des militaires, a indiqué qu'il y avait 16 personnes au total à bord et que seul le mécanicien avait survécu.
Irib, la radio-télévision iranienne, a souligné auparavant que dix personnes se trouvaient dans l'appareil sans évoquer de victimes.
"Un Boeing 707 cargo transportant de la viande de Bishkek, la capitale kyrghize, a dû procéder à un atterrissage d'urgence à l'aéroport Fath ce matin", a indiqué l'armée sur son site Internet.
L’aéroport Fath se trouve dans la province d'Alborz, au nord-ouest de Téhéran.
"L'appareil a raté son atterrissage et a pris feu après avoir heurté un mur en bout de piste", a dit le communiqué de l'armée.
Irib a diffusé des images des débris en feu de l'appareil dans une zone boisée alors que d'autres agences ont montré des secouristes autour d'un fuselage carbonisé.

Italie

Cesare Battisti, ex-activiste d'extrême gauche condamné pour sa participation à quatre meurtres et expulsé dimanche de Bolivie, est arrivé lundi pour purger une peine de réclusion à perpétuité, après des décennies de cavale.
L'avion ramenant en Italie cette figure des "années de plomb" a atterri à 11H36 (10H36 GMT) à l'aéroport romain de Ciampino, sous les objectifs d'une centaine de journalistes accrédités pour l'attendre sur le tarmac.
Agé de 64 ans, M. Battisti est descendu sourire aux lèvres et sans menottes, entouré d'une douzaine de policiers qui l'ont immédiatement emmené, entourés d'un important dispositif de sécurité, en direction de la prison de Rebibbia à Rome.
Le Falcon 900 portant le drapeau italien était parti dimanche de Santa Cruz, dans l'est de la Bolivie, où il avait été arrêté samedi en fin d'après-midi.
Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini (extrême droite), qui avait endossé pour l'occasion une veste de la police, et son collègue chargé de la Justice, Alfonso Bonafede, étaient présents à l'aéroport.

Mardi 15 Janvier 2019

Lu 178 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS