Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Belgique

Un homme, soupçonné d'avoir fourni en armes les commandos jihadistes qui ont attaqué plusieurs sites à Paris le 13 novembre 2015, a été inculpé et écroué en Belgique fin décembre, a indiqué mercredi le parquet fédéral belge confirmant des informations de presse.
Ces attentats, en grande partie préparés depuis la Belgique, ont fait 130 morts, dont 90 dans la salle de spectacles du Bataclan.
Le nouveau suspect, arrêté "avant Noël", est soupçonné d'être mêlé à "la fourniture de (fusils d'assaut) Kalachnikov" aux auteurs, a précisé à l'AFP Eric Van Duyse, porte-parole du parquet fédéral. Selon le quotidien belge La Dernière heure, qui a révélé l'information, "Mohamed E." a été inculpé de "participation aux assassinats terroristes" commis le 13 novembre.
Il serait lié à un des principaux suspects encore en vie, Mohamed Bakkali, un Belge de 31 ans arrêté en Belgique deux semaines après les attaques et remis à la justice française en janvier 2018.

Arabie Saoudite

Des individus faisant l'objet de mandats de recherche ont trouvé la mort et d'autres ont été arrêtés lors d'un échange de coups de feu mardi avec les forces de sécurité saoudienne à Qatif en Arabie Saoudite, ont rapporté des médias locaux.
Selon la chaîne de télévision "Al Arabiya", qui cite des "sources informées", "les forces de sécurité saoudiennes ont mené une opération préventive à Qatif (est) qui s'est soldée par la mort d'un nombre de personnes faisant l'objet de mandats de recherche et l'arrestation d'autres, suite un échange de coups de feu". Le nombre exact de morts dans cette opération n'a pas été précisé.
"L'implication de ces individus recherchés dans des affaires touchant à la sécurité de l'Etat a été confirmée", a souligné la même source, ajoutant que ces personnes ont visé des membres et des établissements de sécurité et entravé des projets de développement dans le pays.

Jeudi 10 Janvier 2019

Lu 140 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés