Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Attaque

Douze personnes, dont des enfants, ont été tuées dans le nord du Mozambique lors d'une nouvelle attaque attribuée à des islamistes qui sèment la terreur dans la région, provoquant le déplacement de milliers de villageois en Tanzanie voisine, a-t-on appris dimanche auprès de la police.
Vendredi à l'aube, "il y a eu une attaque dans un village du district de Nangane, dans une zone où ne patrouillaient pas les forces de sécurité. Les assaillants ont tué 12 personnes, notamment des femmes et des enfants", a déclaré à l'AFP un responsable de la police de la province du Cabo Delgado, sous couvert d'anonymat.
Le drame s'est produit dans le village de Chicuaia Velha, à quelques kilomètres de la Tanzanie.
Les villageois ont été tués à coups de machettes ou sont morts dans leurs maisons incendiées par les islamistes, a précisé un journaliste local.
A la suite de cette attaque, des milliers de personnes ont fui pour la Tanzanie en franchissant la rivière Rovuma, selon la police.

Sauvetage

Huit migrants en hypothermie ont été secourus dans la nuit de samedi à dimanche à environ 19 km au large de Sangatte (nord de la France) alors qu'ils tentaient de traverser la Manche pour rejoindre l'Angleterre, selon les autorités maritimes.
A bord d'un bateau pneumatique, les huit migrants, dont on ignore la nationalité, ont appelé vers 03H00 le Samu français pour demander de l'aide, a précisé dans un communiqué la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.
Les secours et la gendarmerie maritime français soutenus par la Royal national lifeboat institution (RNLI, homologue britannique de la SNSM française) ont lancé des recherches et les ont retrouvés vers 05H20 à environ 19 km de Sangatte.
Les migrants ont été pris en charge au petit matin à Boulogne-sur-Mer (nord) par les pompiers français et remis à la police aux frontières.
Cette nouvelle tentative intervient alors que 18 migrants avaient déjà été secourus dans des conditions similaires dans la nuit de mercredi à jeudi, huit autres vendredi matin et cinq samedi matin.

Libé
Lundi 26 Novembre 2018

Lu 654 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com