Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mon objectif était principalement de marquer mon soutien en tant que Marocain de France aux familles des victimes

Abdeslam Ch’ouiakh, artiste peintre




Libé a rencontré l’artiste 
devant l’ambassade du Danemark à Paris  le 26  décembre, venu rendre 
hommage aux deux jeunes filles Louisa et Maren, 
violemment assassinées au Maroc par des individus proches de l'Etat islamique
L'œuvre "Miroirs Mémoire du temps" a été composée 
en 2011 à Asilah pour 
sensibiliser les gens à la paix et au vivre-ensemble dans le monde. Depuis sa création, cette œuvre a parcouru plusieurs pays et villes : Maroc, France, Espagne, 
Belgique, Allemagne, 
Angleterre, Suisse.


Libé: L’Association «Alwasl France»  a rendu un hommage aux deux victimes de l’attentat d’Imlil, le mercredi 26 décembre, devant l'ambassade du Danemark à Paris. Vous avez choisi de le faire à travers votre travail "Miroirs Mémoire du temps". Pourquoi ce choix ?

Abdeslam Ch’ouiakh : Sur proposition de mon ami Salah Addin El Manouzi, président de l'Association amiénoise "Alwasl France", il a été décidé que l’association irait conjointement témoigner de sa  solidarité aux familles des victimes et rendre hommage aux deux jeunes filles scandinaves Louisa et Maren, violemment assassinées au Maroc par des individus proches de l'Etat islamique. J’ai ainsi voulu, en tant qu'artiste marocain, participer à cette manifestation  avec mon oeuvre "Miroirs Mémoire du temps" et représenter l’identité plurielle, celle qui croit véritablement en la diversité et à l'ouverture d’esprit. C'est une oeuvre expérimentale qui a été créée spécialement, pour cette circonstance, afin de dénoncer toutes les formes de violence morale, physique et ethnique dans le monde. 
C’est une oeuvre qui, depuis sept ans, n'a cessé de rendre hommage aux victimes des guerres et des attentats. C’est donc de toute évidence que cette oeuvre a été exposée devant la porte de l'ambassade du Danemark à la mémoire de Louisa et Maren. Elle a fait l'objet d'une intervention symbolique. Mon objectif était principalement de marquer mon soutien en tant que Marocain de France aux familles des victimes et d'exprimer, par le biais de mon travail artistique, ma sensibilité universelle et humaine, qui dénonce fortement tout acte terroriste quel qu'il soit. Plusieurs personnalités marocaines, connues dans le monde associatif et politique en France étaient présentes. Chacune d'entre elle a déposé une bougie en mémoire à Louisa et Maren. 

Est-ce que l’expression artistique peut-elle faire face à l’intolérance et à la violence ?


Par ses pratiques artistiques plurielles, l'art contribue activement aux changements des mentalités. C'est en effet par l'art que les sociétés changent et évoluent dans leur mode de vie, comme d'ailleurs dans leurs relations avec les autres. C'est justement par le biais de l'art qu'il faut oeuvrer pour élargir le chemin de la paix entre les peuples, en donnant du sens aux valeurs humaines plurielles qui nous unissent. Les artistes, tous domaines confondus, ont l'obligation aujourd'hui de manifester leur présence et d'être acteurs dans des projets multiculturels universels qui tentent d’endiguer les tristes  situations que nous vivons actuellement, à cause des conflits politiques qui mettent en danger les vies d'innocents. L'art doit jouer son rôle de garant et de protecteur de la liberté des peuples. La diversité culturelle est une richesse humaine extraordinairement forte, et il faut absolument lui donner du sens avec des projets de découverte et de partage des sensibilités humaines, via l'art comme domaine d'expression multiculturelle et universelle. Pour lutter contre l'extrémisme, il faut multiplier les manifestations et les rencontres artistiques favorisant les échanges et les dialogues des cultures. Il s'agit donc d'instaurer par l'art un mode de réaction, de réflexion, de sensibilisation, et d'action contre tous les enjeux politiques graves qui menacent notre bien-être commun. Par leurs pratiques artistiques diverses, les artistes ont le devoir de réfléchir à l'essence même du véritable processus créatif de l'art, celui d'un engagement du corps et de l'esprit de l'artiste au service de la paix et de la coexistence entre les hommes. L'art doit exprimer son langage propre par ses valeurs universelles. Des valeurs qui nous unissent tous, avec nos différences et nos similitudes.

Vous êtes professeur d’arts plastiques en France. Quel message peut-on faire passer en tant qu’enseignant auprès des jeunes d’aujourd’hui?

Mes pratiques pédagogiques sont basées principalement sur la liberté d'expression artistique, la diversité culturelle et la création dite universelle : celle qui interpelle ouvertement toutes les sensibilités du monde. Cette manière d'enseigner les arts plastiques, en s'appuyant davantage sur la pluralité des domaines artistiques et sur des références multiples, permet à l'élève d'appréhender le monde de l'art et celui des cultures, et d'acquérir un langage propre à l'art, celui d'un langage universel et citoyen. L'éducation artistique exige du professeur d'arts plastiques un engagement permanent, en s'impliquant davantage dans des projets pluridisciplinaires ou dans des expositions artistiques qui permettent aux élèves d'appréhender l'univers des artistes et de leurs oeuvres. Il s'agit donc d'éduquer la sensibilité de chaque élève, de chaque être humain, par l'art et sa culture plurielle. 

Qu’en est-il de votre prochain travail ?

Actuellement, je prépare une exposition de peinture dite expérimentale, dans laquelle on peut voir l'oeuvre "Miroirs Mémoire du temps" dans un registre plutôt créatif coloré. Une série donc d'oeuvres plastiques, qui sera exposée à la médiathèque de Nogent-Sur-Oise (France) au cours de cette année. Les mêmes oeuvres ont été exposées dernièrement à la galerie du collège Marcellin Berthelot de Nogent-sur-Oise dans le cadre d’une pratique pédagogique qui tente de montrer aux élèves la pluralité expressive et les enjeux créatifs de l'oeuvre.
 

Entretien réalisé par Youssef Lahlali
Lundi 14 Janvier 2019

Lu 1660 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com