Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohammed Soufiane El Younoussi, président de l’équipe Rabat lions

Il nous est impossible de s ’ approprier un terrain pour l’ aménager et la location des terrains de proximité est souvent complexe


Mohammed Soufiane El Younoussi, président de l’équipe Rabat lions
Libé : A quel point le foot US a évolué dans le pays ?
En 2013, on comptait une soixantaine de pratiquants. Aujourd’hui, on est sur le point de créer une compétition au niveau national entre dix équipes situées à Casablanca, Marrakech et Agadir. Nous avons également œuvré à la création de l’Union nationale marocaine de football américain. En l’absence d’une fédération, l’idée était de rallier l’ensemble des clubs marocains. On pose ainsi la première pierre d’une future fédération, d’autant qu’il y a du potentiel. Le Maroc a été sacré champion d’Afrique de football américain lors de la saison 2014-2015 en Egypte. Aujourd’hui, la pratique se démocratise aussi en Afrique où il y a de nouvelles nations qui ont émergé comme la Tunisie, le Nigeria et la Côte d’Ivoire.

Les performances en Coupe d’Afrique ont permis au Maroc d’avoir un ticket pour la Coupe du monde. Mais il a déclaré forfait…
Nous étions la première nation arabe et africaine à être qualifiée à la Coupe du monde, mais, malheureusement, par manque de ressources financières, des membres de l’équipe n’ont pas pu faire le déplacement. Car encore à ce jour, les déplacements et les préparations des rencontres sont financés par nos propres fonds.

Les équipements sont onéreux, avez-vous reçu un soutien financier ?
L'Association marocaine de football américain nous a beaucoup aidés avec une donation de matériels. 120 équipements que nous avons partagés avec l’équipe des “Casa Stars”. En tant que précurseur, on se devait de partager ne serait-ce que pour permettre à d’autres équipes de nous concurrencer et créer un esprit de compétition. Certes, on n’a pas pu satisfaire l’ensemble des demandes, mais cela a, au moins, permis à d’autres personnes de s’initier à la version tacle du foot US qui se pratique avec équipements.

Comment adaptez-vous un terrain de football aux règles du Foot US ?
C’est le principal frein de la pratique dans le pays. Les dimensions d’un terrain de football sont de 100 yards sur la longueur, équivalant à 90 mètres plus une extension de 10 mètres et 60 de large. Ces dimensions sont introuvables au Maroc. De plus, nous n’avons même pas la possibilité de s’approprier un terrain de foot pour l’aménager. Et nous avons encore moins de facilités pour louer des terrains de proximité.

Pour quelles raisons ?
On rencontre des difficultés de compréhension. Quand le gérant d’un terrain entrevoit les casques, les épaulières et tout notre attirail, il craint que l'on saccage la pelouse. Alors qu’en réalité, le soccer impacte plus le terrain que le football américain. Dans le foot US, les crampons en fer sont interdits. Après de longues et âpres discussions, à partir de 2017, on a réussi à louer quelques terrains. Entre-temps, on s’entraînait sur la plage. avec des bouteilles en plastique en guise de plots. Mais d’un autre côté, ça s'est finalement avéré avantageux en termes d’exposition. Même si la plupart des passants croyaient que c’était du rugby.

Pourquoi le SuperBowl est si clivant et a grandement participé à la popularité de la NFL ?
Le Super Bowl est à la fois athlétique et spectaculaire avec une forte empreinte artistique, à traversle show de la mi-temps qui met en scène les cultures hip-hop et rap US. C’est un sport fascinant. Par ailleurs, le Foot US est un sport où le collectif prime. Si un joueur faillit à sa mission, c’est l’ensemble de la stratégie d’équipe qui tombe à l’eau. C’est pour ça qu’il faut créer un lien fort entre les coéquipiers sur et en dehors du terrain pour maintenir la fluidité, la synchronisation, l’harmonie et la solidarité au sein de l’équipe.

Contrairement à d’autres sports, le staff d’une équipe de Foot US est très fourni
Il y a d’abord notre coach principal, Dustin Brazel. Un Américain avec une expérience de 10 ans. Puis pour chaque position, il y a un coach spécifique que ce soit pour les quarter back, les running-back, les receveurs ou la ligne offensive. Nous avons un staff composé de neuf personnes en comptant les assistants.

Est-ce que le morphotype d’un Marocain se prête au Foot US ?
Il y a de la place pour tout le monde dans le Foot US. Il y a des joueurs d'1,50m, 60 kg et d’autres qui pèsent plus du double. Chacun a sa place. Il y a plusieurs positions, plusieurs critères pour chaque position. Même au niveau de l’attitude, c’est pareil. Par exemple, un joueur de la défense est excité, plein d’adrénaline, un joueur de l’attaque est plutôt stratège et calme. Les joueurs de la ligne développent un sens de protection aigu, parce que leur rôle est de protéger le quarter back

Que faut-il à un joueur marocain pour intégrer la prestigieuse NFL ?
Il faudra beaucoup de travail, mais aussi une université qui l’accepte. C’est la raison pour laquelle nous suivons avec un grand intérêt les résultats scolaires de nos juniors. On a un lien constant avec des recruteurs universitaires via le net et on leur propose des profils. Si certains les intéressent, ils viennent les observer.

 

Soufiane Baslam, 28 ans, international marocain et adhérent au Lions Club

En quoi consiste votre rôle sur le terrain?
Je suis running back. Mon rôle est de porter la balle. Donc, je m'appuie sur la vitesse et les changements de direction. Des choix rapides, et une lecture du blocage adverse.

Que pouvez-vous nous dire sur votre expérience en Turquie ?
J'ai été recruté par les Seahawks, en tant que joueur mais aussi coach de coordination et de vitesse pour l'équipe féminine de football Flag. Mais mon contrat n'a pas été renouvelé aux conditions souhaitées. Du coup, je suis rentré au Maroc pour trouver une meilleure opportunité. C'est ce qui s'est passé puisque je rejoins bientôt une équipe mexicaine.

Vous êtes également international marocain
Effectivement. Mais notre dernier match, en Tunisie, date d'il y a plus d'un an. Nous sommes toujours en attente à cause de la crise sanitaire. Il nous faudra aussi retrouver un nouveau coach principal. Le contrat du dernier coach n'a pas été renouvelé.

Quels sont vos joueurs et équipes préférés ?
Je suis fan des Steelers pour le style de jeu qu'ils développent. Concernant les joueurs, je dirais Le’veonBell pour sa roublardise et sa manière de se démarquer, puis Miles Sanders pour son agilité. Sans oublier un de mes running back préférés, Cristian Mccafrey.

Vous serez pour qui lors du SuperBowl ?
Les Chiefs de Le'veonBell. Et aussi parce que je ne suis pas fan de Tom Brady surtout depuis qu'il a triché en dégonflant les ballons pour mieux les prendre en main.

Salima Ettouahri, 22 ans, présidente de la section Flag féminine

Quel poste occupez-vous?
A vrai dire, j'occupe deux postes : Sloth receiver (receveur mi-distance), et quarterback. Ce dernier essaye d'atteindre les receveurs par des passes ou par des « hand off ». Les hands off c'est quand le quarterback passe le ballon au running back ou au receveur de main à main.

Vos parents n'ont eu aucune appréhension quand vous avez commencé ?
Au début, si. Mais les parents ont toujours des appréhensions par rapport à tout. Mais maintenant, ils se sont habitués et ça leur fait même plaisir que je sois joueuse de foot US.

Quels sont votre équipe et votre joueur préférés ? 
Patrick Mahomes. Il est d'ailleurs le quater back des Kansas Chiefs. C'est l'équipe qui a remporté le dernier Super Bowl. J'apprécie aussi Tom Brady qui sera dans le camp d'en face dimanche. Il est l'un des meilleurs quarterback qui existent. Et je le respecte beaucoup pour son éthique dans le travail. Mais je préfère Mahomes pour son leadership, alors qu'il est le plus jeune quarterback de la NFL.

Comment est-il possible de démocratiser la pratique du foot US auprès des Marocaines ?
Il faut une bonne couverture médiatique véhiculant une noble image de la femme marocaine pratiquant ce sport. Il faut aussi inviter des coaches américains et étrangers d’une manière générale, pour nous nourrir de leurs connaissances et expériences, afin de les transmettre à notre tour. De cette manière, la pratique du Foot US au Maroc ne pourra qu'évoluer dans le bon sens.

Propos recueillis par Chady Chaabi 

Libé
Dimanche 7 Février 2021

Lu 1355 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS