Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marilyn Monroe portée disparue à Hollywood




Marilyn Monroe portée disparue à Hollywood
Une statue représentant Marilyn Monroe et sa fameuse robe blanche soulevée par un courant d'air sont portées disparues à Hollywod et la police de Los Angeles a ouvert une enquête en bonne et due forme, avec prise d'empreintes et enquête de voisinage, pour retrouver la trace de la star. Cette statue, qui représente la scène culte tirée du film "Sept ans de réflexion" (1955), ornait le sommet d'un petit kiosque situé au début du célèbre "Walk of Fame" de Hollywood, un monument prisé des touristes. D'après les autorités, un témoin a vu un homme escalader la structure dans la nuit de dimanche à lundi et utiliser une scie pour enlever la statue de Marilyn.
A l'aide d'une échelle télescopique fournie par les pompiers, des experts de la police sont montés sur les lieux du crime afin de prélever des empreintes digitales mais aucune interpellation n'avait encore eu lieu mardi. Baptisé "Ladies of Hollywood", le kiosque en question est bâti sur des piliers représentant quatre actrices emblématiques de l'industrie du cinéma issues de diverses cultures (Mae West, Dorothy Dandridge, Anna May Wong et Dolores Del Rio).

Vendredi 21 Juin 2019

Lu 564 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif