Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les principaux prix décernés au Festival de Venise


Les principaux prix décernés au Festival de Venise

La star espagnole Penélope Cruz a remporté, samedi soir au Festival de Venise, le prix de la meilleure interprétation féminine pour son rôle dans "Madres Paralelas", sa nouvelle collaboration avec son compatriote Pedro Almodovar.

"Merci Pedro, tu as créé une magie, je t'adore", a-t-elle réagi en recevant son prix. Elle a aussi dédié son prix à Pilar Bardem, la mère de son mari l'acteur Javier Bardem, décédée en juillet. Almodovar lui avait déjà permis d'être récompensée par le prix d'interprétation à Cannes pour "Volver".

Film qui a ouvert la 78e Mostra, "Madres Paralelas" est construit sur le parcours croisé de deux femmes qui accouchent le même jour dans la même maternité, et Penélope Cruz incarne une photographe quadragénaire qui tombe enceinte d'un ami archéologue et marié, qui lui a promis de l'aider à retrouver la sépulture de son arrière grand-père, disparu aux débuts de la guerre civile espagnole.

Un rôle sur mesure pour l'actrice de 47 ans, née en 1974 dans une famille modeste de la banlieue de Madrid.

Pour sa part, l'acteur philippin John Arcilla, star dans son pays pour avoir interprété un des héros nationaux, a remporté samedi le prix d'interprétation masculine au Festival de Venise.

"Mille grazie, mille grazie", a-t-il réagi en italien, l'acteur de 55 ans, récompensé pour son rôle de journaliste confronté aux fake news et à la corruption dans "On the Job: The Missing 8", un film fleuve d'Erik Matti de trois heures et demie.

"Je suis l'acteur le plus heureux du monde ce soir, car je sais que nous venons de différents pays, de différentes cultures, mais ce soir nous nous comprenons tous grâce au cinéma", a-t-il dit.

Ce film est une suite de "On the job" (2013), toujours du réalisateur Erik Matti, qui avait remporté un immense succès aux Philippines en racontant comment le gouvernement avait utilisé des détenus pour commettre des assassinats.

Peu connu à l'international, John Arcilla a remporté de nombreux prix dans son pays à la télévision et au cinéma. Il est surtout connu pour le biopic "Heneral Luna" (2015) sur un chef militaire légendaire du 19ème siècle, Antonio Luna.


Libé
Dimanche 12 Septembre 2021

Lu 482 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS