Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Les premiers effets de la pandémie


Libé
Jeudi 31 Décembre 2020

La course au soleil a été l’une des premières manifestations sportives à être contrariées par la propagation du nouveau coronavirus. En effet, la 78ème édition de Paris-Nice n’est pas allée à son terme. Alors qu’elle devait arriver à Nice le 15 mars, devant le stade de l’Allianz Riviera, l’épreuve cycliste d’une semaine s’est achevée finalement un jour plus tôt que prévu, au col de La Colmiane. Mais bien en amont, une forme de huis clos a été décidée sous l’impulsion des organisateurs (ASO), avec une absence de public dans les zones de départ et d'arrivée. De nouvelles règles sanitaires qui remettent logiquement en cause le maintien du calendrier des courses, plongeant de fait tout le peloton dans l’incertitude. Pour rappel, c’est l’Allemand Maximilian Schachmann qui a remporté cette édition unique et écourtée.


Lu 1117 fois

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 31 Décembre 2020 - 17:00 La Covid-19 a tout chamboulé

Jeudi 31 Décembre 2020 - 17:00 Des coaches comblés