Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les indicateurs financiers d’Air Arabia ressortis au vert

Le bénéfice net de la compagnie aérienne low cost s’est bonifié de 7% durant le premier semestre




Les indicateurs financiers d’Air Arabia ressortis au vert
Air Arabia (PJSC) a annoncé récemment de solides résultats financiers enregistrés à l’issue du deuxième trimestre de l’année en cours.
Les indicateurs financiers de la première et plus importante compagnie aérienne low cost au Moyen-Orient et en Afrique du Nord sont de fait tous ressortis au vert, démontrant une performance à la fois vigoureuse et soutenue, a soutenu la société dans un communiqué.
Dégageant un bénéfice net de 158 millions d'AED, les résultats financiers d'Air Arabia pour le deuxième trimestre (qui a pris fin le 30 juin 2017) ont ainsi largement dépassé les attentes des analystes. Le bénéfice net a achevé le trimestre sur une croissance à deux chiffres. Il s’est ainsi bonifié de 21% au second trimestre 2017 par rapport aux 131 millions d'AED déclarés l’année dernière à la même période.
Le chiffre d'affaires de la société pour le deuxième trimestre de 2017 est, quant à lui, passé à 906 millions de dollars australiens, contre 894 millions d’AED totalisés durant la même période une année auparavant.
En tout, Air Arabia aura transporté, durant le deuxième trimestre de 2017, pas moins de 2,05 millions de passagers. De fait, l’indice moyen de charge des sièges (coefficient qui permet de calculer le nombre de passagers transportés par rapport au nombre de sièges disponibles) s'est élevé à 79% durant le même trimestre.
« Malgré la pression continue sur les marges de rendement, qui reste liée au marché et à l'environnement économique, Air Arabia a réussi à enregistrer un solide bénéfice net au deuxième trimestre qui est soutenu par les mesures de contrôle des coûts du transporteur, mais aussi par l'efficacité opérationnelle de la compagnie, combinée à sa dynamique de croissance », s’est réjoui son président, le cheikh Abdullah Bin Mohammad Al Thani.  Le bénéfice net d'Air Arabia pour le premier semestre de 2017 s'est, pour sa part, établi à 261 millions d'ADE, dégageant une hausse de 7% par rapport à la même période de l’année dernière. Le chiffre d'affaires pour le premier semestre de cette année a, quant à lui, atteint 1,716 milliard d'AED.
Le pionnier de l'aviation low cost a servi plus de 4,1 millions de passagers au premier semestre de 2017, à l’heure où l’indice moyen de charge des sièges est ressorti à 79%.  « Le premier semestre de cette année, Air Arabia a poursuivi sa forte croissance en lançant de nouvelles lignes et en augmentant la capacité de ses centres d'exploitation, tout en restant bien entendu concentrée sur la baisse des marges de ses coûts d'exploitation », a poursuivi Al Thani.
Au premier semestre 2017, Air Arabia a également fait l’acquisition de deux nouveaux avions Airbus A320, tout en inaugurant 12 nouvelles lignes à partir de ses cinq centres opérationnels aux EAU, au Maroc, en Egypte et en Jordanie. La compagnie Arabia dessert actuellement un réseau de destinations mondiales de 130 correspondances différentes à travers le monde.
Confiants quant à la suite du succès des voyages low cost en général et des services d’Air Arabia en particulier, Al Thani a assuré qu’« à mesure que nous continuons d'étendre notre portée et notre réseau, nous restons concentrés sur l'efficacité opérationnelle et sur la maîtrise des coûts, tout en prodiguant encore plus d’économie à nos clients ».

Mercredi 16 Août 2017

Lu 945 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >