Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le rôle des industries créatives dans la croissance économique à long-terme des villes

La culture, un atout stratégique pour construire des cités plus inclusives, créatives et durables




Troisième Conférence des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable

Dans un récent rapport, intitulé « Culture : futur urbain », l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a affirmé que la culture a le pouvoir de rendre nos villes plus prospères, plus sûres, et durables
Selon l’agence onusienne, la mise en œuvre de politiques de promotion de la culture et du patrimoine conformes à l'esprit des conventions culturelles de cette institution a un impact positif sur les villes.
Présenté récemment à Quito, en Equateur, au cours d'un événement organisé avec le sous-directeur général de l'Unesco pour la culture, Francesco Bandarin, dans le cadre de la troisième Conférence des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III), le rapport montre que la culture doit être pleinement intégrée dans les stratégies urbaines pour garantir leur durabilité et une meilleure qualité de vie pour les habitants.
Analysant les tendances actuelles, l’Unesco affirme que l'urbanisation devrait se poursuivre à une échelle et un rythme accrus, notamment en Afrique et en Asie.
« D'ici à 2030, le monde devrait compter 41 mégalopoles abritant chacune au moins dix millions d'habitants », a indiqué l’organisation onusienne.
Dans son rapport, l’agence fait également observer que « l'urbanisation massive et rapide a souvent pour effet de multiplier les défis pour les villes en créant plus de bidonvilles et en rendant plus difficile l'accès aux espaces publics. Elle peut aussi avoir un impact négatif sur l'environnement ».
Ce processus, a-t-elle poursuivi, se traduit souvent par une hausse du chômage, des inégalités sociales, de la discrimination et de la violence.
A noter qu’au terme de la  conférence de Quito, les décideurs du monde entier ont adopté un Nouvel agenda urbain.
Pour la directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, il n’y a pas de doute que   la culture est au cœur du renouveau des villes et de leur capacité d'innovation. « En rassemblant de nombreuses informations et expériences concrètes, le présent rapport démontre que la culture est un atout stratégique pour construire des villes plus inclusives, créatives et durables», écrit-elle dans la préface dudit rapport.
Par ailleurs, le rapport identifie également des stratégies innovantes pour la préservation de l'habitat dans des zones historiques, un point crucial pour l'identité et le bien-être des communautés. Citant l’exemple de Quito, il rappelle que des subventions publiques sont allouées aux propriétaires pour rénover des logements et empêcher la gentrification des zones historiques.
A noter que le rôle des industries créatives dans la croissance économique à long-terme des villes a aussi été mis en lumière à travers le cas de Shanghai (Chine), membre du Réseau des villes créatives de l'UNESCO pour le design depuis 2010.
A ce propos, l’Unesco rappelle que cette ville est l'un des principaux centres créatifs au monde, avec 7,4% des habitants travaillant dans les industries créatives.

Alain Bouithy
Jeudi 27 Octobre 2016

Lu 1063 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >