Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le leadership marocain au niveau africain voulu par la FRMPAS, tout en aspirant à plus




FRMPAS. C’est là un sigle appelé  à devenir de plus en plus familier au vu des nombreuses activités et projets à l’actif de cette jeune Fédération Royale marocaine de plongée et d’activités subaquatiques.
Une délégation composée de quelques dirigeants rompus à la tâche et de deux athlètes en vue vient d’ailleurs de rentrer d’Ostand en Belgique où, sur invitation de la Fédération européenne de sauvetage, elle a dû prendre part au championnat d’Europe de sauvetage sportif. Une participation mise savamment à profit dans la perspective de l’organisation par notre pays du premier championnat d’Afrique des nations de sauvetage sportif.
Le Maroc s’apprête également à abriter la toute première conférence africaine pour la prévention de la noyade. Tout un programme.
Il y a mieux, la volonté et l’enthousiasme de l’équipe  fédérale chapeautée, avec bonheur, par le président Ali Ghorbal sont tels que le Royaume est candidat à l’organisation des championnats du monde de sauvetage sportif 2020, avec de réelles chances, au vu des atouts dont dispose le Maroc. C’est d’ailleurs ce qu’a dû relever une imposante commission présidée par le secrétaire général de l’ILS (Fédération internationale de sauvetage aquatique), himself, lors d’une visite d’inspection qui concernait en plus des infrastructures sportives … C’étaient Casablanca, Agadir et Tanger qui étaient en lice. Agadir aurait  pu remplir les conditions requises, sauf qu’il lui manquait l’essentiel : une piscine olympique. Pas facile à admettre, mais, hélas, c’est la triste réalité.
Que dire de Casablanca ! Si dans la grande métropole, la piscine est là, son entretien par contre laisse beaucoup à désirer. La délégation de l’ILS n’y est pas allée avec le dos de la cuillère pour le signifier à des responsables qui ne savaient plus où se mettre.
Et … merci Tanger pour avoir sauvé la face ! La ville du Détroit est tout indiquée pour recevoir près de 10.000 participants, des quatre coins du monde.
Imaginons l’impact sur le tourisme et l’économie de toute une région.
Et l’un des atouts majeurs de Tanger à côté de tous ceux qu’on lui connaît est la grande et belle piscine dont les travaux sont aujourd’hui à leur phase finale.
Le rêve est permis, pour peu que toutes les parties, et pas seulement la seule FRMPAS, fassent de leur mieux pour promouvoir cette candidature qui est celle de tout un pays.

M.A.
Samedi 23 Septembre 2017

Lu 857 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés