Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le dernier caprice de Mariah Carey




Consacrée reine de Noël depuis son «All I Want For Christmas», Mariah Carey n’a évidemment pas chômé durant les fêtes de fin d’année. Le 31 décembre dernier, c’est au milieu de Times Square, en direct du Dick Clark’s New Year’s Rockin’ Eve – l’émission la plus regardée par les Américains le soir de la Saint Sylvestre – que la diva, dans une fausse fourrure blanche, a poussé la chansonnette. En 2016, c’est sur cette même scène que la chanteuse avait débuté son playback beaucoup trop tard, provoquant la colère du public et des téléspectateurs.
Pour le réveillon 2017, aucun couac ou problème technique, mais simplement une envie pressante de boisson chaude qui a amené Mariah Carey à interrompre son récital.
«On m’a dit qu’il y aurait du thé», a-t-elle tout d’abord demandé, avant de se résigner : «Oh, c’est un désastre. Bon, on va devoir faire avec. Je vais être comme tout le monde sans thé chaud». Comme tout le monde? Un comble pour l’exceptionnelle Mariah Carey, qui, une fois sa prestation terminée, a rapidement fui le froid new-yorkais pour retrouver le confort d’un fauteuil et d’une tasse de thé. De quoi préserver sa voix cristalline.

Libé
Samedi 6 Janvier 2018

Lu 168 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés