Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le commerce de gros sous de bons auspices

Les professionnels anticipent une hausse du volume global des ventes pour le premier trimestre 2017, selon le HCP




Un vent d’optimisme semble nettement souffler sur le commerce de gros, si l’on en croit les conclusions de la récente enquête de conjoncture réalisée par le Haut-commissariat au plan (HCP) au titre du premier trimestre 2017, auprès des entreprises opérant dans ce secteur.
Selon cette enquête, 40% des grossistes du secteur estiment que les ventes sur le marché local ont connu une hausse au quatrième trimestre 2016. Seuls 29% pensent le contraire.
Cette évolution est attribuée principalement à la bonne performance des ventes enregistrées dans le commerce de gros de produits alimentaires et de boissons, du commerce de gros d'autres équipements industriels et du commerce de gros d'équipements de l'information et de la communication. L’amélioration serait aussi due à la baisse des ventes enregistrées dans la branche «Autres commerces de gros spécialisés ».
A des fins de comparaison, 39% des patrons sondés en décembre dernier affirmaient que les ventes sur le marché local auraient connu une baisse au troisième trimestre de l’année dernière. Ils étaient 30% à croire à une hausse.
Pour 87% des chefs d’entreprise, l’emploi aurait connu une stabilité. Moins de 10% estiment au contraire qu’il a enregistré une hausse.
S’agissant des stocks de marchandises, plus de la moitié  des grossistes (55%) pense qu’ils se sont situés à un niveau normal alors qu’un tiers (30%) croit qu’ils ont atteint un niveau inférieur à la normale.
A noter que la majorité des patrons (85%) estiment que les prix de vente ont affiché une stabilité au niveau de toutes les activités  du secteur du commerce de gros.
Autre constat, 32% de grossistes du secteur sont optimistes pour le premier 2017. Les anticipations de ces derniers font apparaître une hausse du volume global des ventes pour le premier trimestre de cette année. Seuls 12% s’attendent à une baisse.
Selon les pronostics des chefs d’entreprise, des améliorations seront enregistrées principalement au niveau du commerce de gros de produits alimentaires et de boissons, du commerce de gros de biens domestiques ainsi que dans la branche «Autres commerces de gros spécialisés».
Il est à signaler qu’en décembre dernier, ils étaient 43% à penser que les anticipations afficheraient une hausse du volume global des ventes pour le quatrième trimestre de 2016 et une baisse selon 19%. Les patrons tablaient alors sur l'amélioration des activités de la rubrique « Autres commerces de gros spécialisés» et du commerce de gros d'autres équipements industriels.
En ce qui concerne l’emploi, il ressort de la dernière enquête qu’il connaîtrait une stabilité des effectifs pour 63% des grossistes. 23% prédisent au contraire une baisse.
Si l’on remonte à décembre dernier, 31% chefs d’entreprise assuraient que l’emploi connaîtrait une augmentation des effectifs et seuls 6% penchaient pour une baisse.
Enfin,  74% des chefs d’entreprise pensent que les commandes à passer pour le premier trimestre 2017 seraient d’un niveau normal alors que 16% estiment qu’ils seront d’un niveau inférieur à la normale.

Alain Bouithy
Samedi 25 Mars 2017

Lu 1004 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La CGEM révèle ses propositions pour le PLF-2021