Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Salon de la sous-traitance automobile ouvre ses portes ce mercredi à Tanger

La signature d’une quinzaine de conventions de partenariat marquera ce rendez-vous




Ce mercredi 25 s’ouvre à Tanger la sixième édition du Salon de la sous-traitance automobile. L’événement, qui se tient jusqu’au 27 septembre, est organisé par l’Association marocaine pour l’industrie et la construction automobile (AMICA).
Placée sous le signe « Sous-traitance automobile : Un levier pour une croissance durable », ce rendez-vous se déroule dans un contexte marqué par des besoins de plus en plus importants pour la filière de la sous-traitance automobile.
Actuellement estimés à 500 millions d’euros, ceux-ci devraient atteindre plus d’un milliard en 2020, a indiqué l’AMICA lors d’une rencontre tenue récemment à Tanger.
La hausse attendue des besoins de la sous-traitance découle de l’évolution positive du secteur automobile au Maroc dont le chiffre d’affaires devrait atteindre plus de 10 milliards d’euros, a-t-elle souligné.
Un secteur dont « la capacité de production engagée dépasse les 600.000 véhicules par an et la production réelle se situe autour de 470 à 500.000 unités», a indiqué le président du comité d’organisation du salon, par ailleurs membre de l’AMICA, Rachid Machou, rappelant que l’objectif fixé par le ministère de l’Industrie est de 1.000.000 de voitures à l’horizon 2020. Et d’ajouter que le secteur ambitionne de créer quelque 160.000 emplois.
Revenant sur les prévisions du chiffre d’affaires dudit secteur, l’Association a insisté sur le fait qu’elles tiennent compte de la dynamique de développement des écosystèmes créées par le lancement du Plan d’accélération industrielle 2014-20, porté par le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie numérique ; de la montée en puissance de l’usine Renault-Nissan de Tanger, du projet PSA au Maroc intégrant une usine carrosserie montage, une usine mécanique et un Centre d’études ainsi que de l’intérêt croissant de plusieurs constructeurs automobiles pour le sourcing Maroc (PSA – Renault – VW – Ford …).
Mais aussi du projet d’extension du complexe portuaire de Tanger Med et de celui du port Kénitra Atlantique.
Le sixième Salon de la sous-traitance automobile s’ouvre ainsi au moment où « l’industrie automobile s’achemine vers la réalisation des objectifs du plan d’accélération industrielle 2014-2020 du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie numérique », s’est réjoui l’AMICA.
Une bonne nouvelle pour l’association qui entend enraciner l’industrie automobile au Maroc et, au-delà de la construction et de l’assemblage, faire de plus en plus de métiers, organiser le transfert de savoir-faire entre ceux qui savent le faire depuis des siècles et nous qui commençons à le faire depuis trois décennies maintenant», a affirmé Rachid Machou
A travers ce salon, et plus généralement,  « l’objectif est de créer des  opportunités et pousser le capital marocain, qui à nos yeux n’est malheureusement pas assez présent, contrairement à d’autres secteurs comme la construction immobilière, à investir dans l’industrie automobile », a affirmé Rachid Machou.
S’agissant du Salon, à proprement dit, l’objectif est de créer un bassin de sourcing/networking au niveau local et de mettre en avant les atouts incontestables et les acquis certains de l’industrie automobile, a affirmé le directeur général de l’AMICA, Abdelaziz Meftah soulignant qu’il réunira les responsables achats et techniques des équipementiers, leaders mondiaux dans leurs domaines d’activité et grands donneurs d’ordre, ce qui donnera lieu à d’importantes opportunités de business.
Signalons, par ailleurs, que la sixième édition se conjugue par une hausse de la participation de 10 % par rapport à la précédente édition et de 125% par rapport à la première édition qui n’avait drainé qu’environ 150 participants.
Selon Abdelaziz Meftah, « plus de 300 exposants ont déjà confirmé leur participation à cette importante manifestation qui leur permettra de dévoiler leurs dernières nouveautés et offres en matière de sous-traitance ». Ils viendront de France, du Portugal, de Grande-Bretagne et de Chine, entre autres
Au-delà des chiffres et des nombres, pour ses promoteurs, cette manifestation offre avant tout une opportunité de « capitaliser les atouts et acquis de l’industrie automobile au Maroc qui, au fil des années, s’est transformée en un véritable levier de croissance et d’accélération industrielle pour le Royaume ».
Pour preuve, il est devenu « le premier secteur exportateur avec une part de 29% des exportations du pays et un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros poursuivant ainsi son évolution avec comme objectif d’atteindre plus de 10 milliards d’euros », ont-ils soutenu.
Soulignons que cette édition est organisée en partenariat avec Tanger Med Zone, Renault Maroc, Peugeot Citroën Automobile et Atlantic Free Zone et que  l’édition 2018 avait connu la participation de plus de 180  exposants et plus de 5.000 professionnels.

Alain Bouithy
Mardi 24 Septembre 2019

Lu 1879 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com