Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Raja défait par une piteuse pelouse

Contre leur gré, les Verts versés en Coupe de la Confédération


Et dire que l’on a osé aller vite en besogne pour critiquer et taxer de toutes les fâcheuses épithètes la pelouse du stade qui avait abrité le match aller du second tour préliminaire de la Ligue des champions entre Teungeth et le Raja.Nos confrères sénégalais sont en droit, et c’est le moins que l’on puisse dire, de nous rendre la pareille après avoir«admiré»,mardi, ce champ de patate qui avait servi d’aire de jeu pour le second acte, sanctionné d’ailleurs par une qualification, contre toute attente, à la phase de poules de la C1 de Teungeth qui a forcé le nul blanc (aller : 0- 0) avant de s’imposer aux tirs au but (3-1) Une élimination qui restera pour longtemps en travers de la gorge de tous les Rajaouis, puisque la sortie prématurée s’explique tout simplement par le piteux état de la pelouse du Complexe sportif Mohammed V, fermé auparavant à maintes reprises pour travaux de réfection.Que nenni ! Des soi-disant travaux estimés à coups de millions de dirhams dont pas moins de 20 millions de dirhams, déboursés par le généreux contribuable, rien que pour le rétablissement de la pelouse. Le Raja a fait donc les frais d’une pelouse terriblement affectée suite aux fortes précipitations enregistrées mardi et risque bien de rencontrer d’autres misères lundi prochain en recevant les Egyptiens d’Al Ismaïli pour le compte de la demi-finale retour de la Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions. Il est demandé au Raja sur une pelouse calamiteuse de remonter le retard de l’aller, 1 à 0, pour pouvoir se qualifier à la finale de cette épreuve copieusement dotée en millions de dollars. Cela relèverait d’une mission pratiquement impossible, d’autant plus que les Egyptiens, mieux affûtés que les Sénégalais seraient dans leur élément, du fait qu’un tel cadre de jeu est approprié à une équipe qui cherche à préserver le score et non pas à faire le jeu. Le salut pour le Raja passerait par une délocalisation de ce match dans un autre terrain où les hommes de Jamal Sellami pourraient produire du jeu dans l’espoir d’obtenir le sésame de la finale qui se jouera à Rabat contre les Saoudiens d’Al Ittihad de Jeddah. Revenons au match Raja-Teungeth, il était difficile pour les champions du Maroc d’orchestrer des assauts pour brûler la politesse à l’arrière garde sénégalaise, bien en place, d’autant plus que l’unique solution trouvée par le Raja pour développer son jeu était les balles longues.Une tactique qui n’a pas iniquité les défenseurs de Teungeth qui ont laissé faire les Rajaouis, esquintés à l’épreuve des tirs au but. Une séance à laquelle le Raja ne s’y attendait pas. Que Mohcine Moutawalli rate son penalty, cela se produit rarement et le scénario catastrophe s’est poursuivi jusqu’au bout pour que le Petit Poucet, Teungeth, passe et que le gros calibre, le Raja, soit versé au tour barrage de la Coupe de la Confédération. Ce qui a constitué la première grande surprise de ce tour de chauffe, et ce après la qualification mardi de trois cylindrées du football africain, à savoir le tenant du titre, Al Ahly d’Egypte, ainsi que Mamelodi Sundowns et Kaizer Chiefs d’Afrique du Sud. A rappeler que le WAC, et pour le compte de ce même tour, devait défier hier, s’il n’y a pas eu report, le Stade Malien qui avait remporté le match aller à Bamako par 1 à 0. Alors qu’en Coupe de la Confédération (2ème tour préliminaire retour), la RSB, lauréate de la dernière édition, devait recevoir l’équipe mauritanienne de Tevrazgh Zeina, et que le TAS, vainqueur à l’aller par 4 à 0, devait se mesurer en déplacement à la formation béninoise de FC ESAE. 

Mohamed Bouarab
Mercredi 6 Janvier 2021

Lu 504 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS