Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc réitère son rejet de toute atteinte aux Lieux Saints de l'Islam




Le Maroc a affirmé qu'il n'acceptera aucune atteinte aux Lieux Saints de l'islam et au reste des pays du Golfe et du monde arabe.
«Le Royaume du Maroc, sous le leadership de S.M le Roi Mohammed VI, n'acceptera et ne tolérera aucune atteinte aux Lieux Saints de l'islam et aux pays du Golfe et du monde arabe frères», a souligné, dimanche à Jeddah, la secrétaire d'Etat près le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mounia Boucetta, lors de la réunion d'urgence du Conseil des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI).
Dans ce cadre, elle a réitéré la condamnation par le Maroc des attaques répétées par les milices qui violent la légitimité au Yémen, contre le Royaume d'Arabie Saoudite frère, en violation flagrante des chartes et résolutions internationales de l'ONU et de l'OCI.
«Le Maroc souligne hautement, ajoute la secrétaire d'Etat, le niveau élevé de retenue, de sagesse et d'incarnation des valeurs de l'islam, basé sur la fraternité et l'entraide, dont a fait montre le Royaume d'Arabie Saoudite, sous le leadership du Serviteur des Lieux Saints de l'islam, le Roi Salmane Ben Abdelaziz».
A cet égard, elle a souligné que le Maroc réaffirme le droit de l'Arabie Saoudite à la défense légitime de ses territoires et son soutien aux mesures qu'elle pourrait entreprendre dans le cadre de la légalité internationale, contre les violations répétées de sa souveraineté et Sécurité, notant que cette position n'empêche pas, en contrepartie, la poursuite de l'attachement à l'option politique et pacifique afin de résoudre la crise au Yémen, en se référant à l'initiative des pays du Golfe arabe et aux résolutions issues du dialogue national.
Elle a également réitéré la solidarité constante du Maroc avec le Royaume d'Arabie Saoudite et les pays du Golfe et du monde arabe frères dans la défense de la sécurité et de l'intégrité de leurs territoires, mettant en avant les liens historiques et profonds outre les relations de solidarité indéfectible et le partenariat partagé liant les Royaumes du Maroc et d'Arabie Saoudite ainsi que les autres pays du Conseil de coopération du Golfe arabe.
De son côté, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al-Jubair a relevé que les attaques par les milices houthies en direction de l'Arabie Saoudite constituent une violation flagrante de la charte de l'OCI, ajoutant que ces milices ont lancé environ 300 missiles balistiques, dont plus de 90 ont visé les régions et villes saoudiennes, dont La Mecque.
Le lancement, sur Ryad, par les milices houthies d'un missile balistique de fabrication iranienne est une violation de la charte de l'OCI, de l'ONU et des résolutions internationales, notamment celle n° 2216 émanant du Conseil de sécurité, a-t-il dit, affirmant que le régime iranien continue de soutenir militairement les milices houthies afin de cibler les intérêts vitaux du Royaume d'Arabie Saoudite.
Quant au secrétaire général de l'OCI, Youssef Al-Othaimeen, il a plaidé pour la prise de mesures fermes afin de contrer les violations criminelles par les milices houthies des droits du peuple yéménite, du Royaume d'Arabie Saoudite et de la navigation maritime dans la mer Rouge.
Il a condamné, à cet égard, le lancement par ces milices de missiles balistiques sur l'Arabie Saoudite, notamment la capitale Ryad et La Mecque, sans prendre en considération le caractère sacré de l'Arabie Saoudite et de La Mecque pour les musulmans.
La réunion d'urgence du Conseil des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'OCI s’est tenue à la demande de l'Arabie Saoudite afin d'examiner les répercussions du lancement par les milices houthies d'un missile balistique sur Ryad, le 19 décembre dernier.
Une résolution issue des travaux de cette réunion a souligné à ce propos que le tir d'un missile balistique en direction de la ville de Ryad est «une attaque contre le Royaume de l'Arabie Saoudite et la preuve du refus des milices houties, alliés de l'Iran, de se soumettre aux résolutions de la communauté internationale».
Les participants ont également mis l'accent sur la violation par l'Iran de la décision du Conseil des ministres des Affaires étrangères (Conférence de La Mecque), tenu en novembre 2016, et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité en continuant à approvisionner en armes leurs milices rebelles, en particulier en missiles balistiques de fabrication iranienne.
La réunion a aussi insisté que l'attaque lancée par un missile balistique sur la capitale saoudienne est un «développement dangereux et une menace des milices putschistes, alliés de l'Iran, en faisant fi de la volonté de la communauté internationale. L'attaque représente une menace à la sécurité régionale et internationale, et est contraire au droit international humanitaire en ciblant des villes et des villages peuplés».
Les ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l'OCI ont, en outre, dénoncé l'ingérence de l'Iran dans les affaires de certains pays de la région, l’appelant à «renoncer aux politiques susceptibles d’alimenter les conflits sectaires et doctrinaux et à s'abstenir de soutenir et de financer les groupes terroristes».
Ils ont, à cette occasion, souligné leur soutien à l’Arabie Saoudite face au terrorisme et à tous ceux qui tentent de saper sa sécurité, ainsi que leur solidarité avec le Royaume dans toutes ses démarches et actions pour préserver sa sécurité et sa stabilité.
Les ministres ont ainsi invité les Etats membres de l'OCI et la communauté internationale à prendre «des mesures sérieuses et efficaces pour prévenir la reproduction d'une telle attaque dans l'avenir, et de sanctionner tous ceux qui sont derrière le trafic d'armes, la formation à leur maniement et le soutien du groupe rebelle des Houthis».
D'autre part, la réunion a réaffirmé l'engagement «constant» des Etats membres de l’OCI à soutenir le gouvernement légitime du Yémen sous la direction du président Abd Rabbo Mansour Hadi, soulignant l'importance des efforts visant à parvenir à une solution politique globale.

Mardi 23 Janvier 2018

Lu 861 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés