Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Galaxy Note 7, toujours aussi explosif




La situation semble toujours explosive pour Samsung et ses clients. Après un bad buzz planétaire pour le constructeur coréen, lorsque plusieurs utilisateurs du Galaxy Note 7 ont vu la batterie de leur Smartphone exploser, Samsung a réagi rapidement en demandant à ses clients de rapporter 2,5 millions d’exemplaires de sa « phablette ». Mais, alors que le géant asiatique tente de limiter les dégâts à long terme de cette crise qui pourrait lui coûter 3 milliards de dollars, de nouveaux témoignages de consommateurs venus de Chine sèment le trouble. Selon Bloomberg, un consommateur chinois affirme ainsi que la batterie de son Galaxy Note 7, acheté samedi dernier sur un site d’e-commerce, aurait mis le feu à l’appareil, endommageant en même temps son ordinateur portable. L’homme de 25 ans, qui aurait été légèrement blessé aux doigts, a fait parvenir à plusieurs médias des photos de l’appareil carbonisé, du reçu d’achat et du numéro de série de l’appareil, ainsi que des vidéos montrant le Note 7 fumant et en train de fondre.
Samsung aurait proposé au client de rembourser son téléphone et de le dédommager pour son ordinateur à condition qu’il rende l’appareil. Ce qu’il dit avoir refusé, craignant que l’entreprise ne révèle pas la cause de l’incident. 
Dans un communiqué, Samsung a assuré qu’il « est en contact avec le client et réalisera un examen minutieux de l’appareil en question lorsque nous l’aurons reçu».  En tout, quatre utilisateurs ont signalé des appareils carbonisés en Chine, alors que les ventes n’ont pas été suspendues dans le pays, Samsung affirmant faire appel à un prestataire différent pour les batteries de ses appareils vendus sur le marché chinois. Le constructeur a rejeté deux de ces plaintes, affirmant après enquête que les dysfonctionnements avaient été provoqués par «une source de chaleur externe ». Mais Samsung s’expose à présent à un nouveau bad buzz venu de Chine, où les consommateurs estiment ne pas avoir été traités aussi bien que le reste du monde.

Libé
Lundi 3 Octobre 2016

Lu 678 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés