Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Le FCMT rend hommage à Déborah François, Alex Brendemühl et Nour-Eddine Lakhmari


Libé
Vendredi 10 Juin 2022

La 27ème édition du Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan (FCMT), qui se tiendra du 10 au 17 juin, rendra hommage à l’actrice franco-belge Déborah François, à l’acteur espagnol Alex Brendemühl et au réalisateur marocain Nour-Eddine Lakhmari.

Le nom de Déborah s'est fait connaître en 2005 grâce à son premier rôle dans "L'Enfant" des frères Dardenne, a fait savoir la Fondation du festival dans un communiqué, relevant que l'actrice a remporté, en 2009, le césar du meilleur espoir féminin pour "Le Premier Jour du reste de ta vie" de Rémi Bezançon.

Quant à Alex Brendemühl, il est un acteur et réalisateur espagnol qui a d'abord fait ses preuves au théâtre espagnol auquel il a donné des moments de gloire avec des œuvres telles que "Le retable du flûtiste et Balles et ombres".

A l’instar des grandes vedettes du 7ème art, du théâtre il passe avec brio au cinéma pour incarner des rôles qui feront sa notoriété. Cette icône du cinéma ibérique remporte le prix du meilleur acteur en 2007 pour ses interprétations dans les films "Silence avant Bach" et "53 jours d’hiver". Son film "La moustiquaire" a déjà été présenté au FCMT.

Un hommage sera également rendu au réalisateur marocain Nour-Eddine Lakhmari, qui est parti au milieu des années 80 à Oslo en Norvège, où il a tourné ses premiers courts métrages, qui lui ont valu d'entrer à l'Académie de cinéma d'Oslo et plusieurs d'entre eux ont été primés, a relevé la même source.

Son premier long métrage "Le Regard", qui sort en 2005, remporte plusieurs prix et séduit les critiques scandinave et marocaine. Son second long métrage, "Casa Negra ", sort au Maroc en 2008 et remporte plusieurs prix internationaux, et est officiellement choisi pour représenter le Maroc pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère à la 82ème cérémonie des Oscars.
 
 Lors de cette cérémonie seront projetés les films "Casa Negra" et "Zéro" de Nour-Eddine Lakhmari. Deux autres films, dont la protagoniste est l'actrice Déborah François, seront à l'affiche, à savoir "Populaire "et "L'autre continent".

De plus, le court métrage "Mouton noir" de Déborah François, projeté pour la 1ère fois au dernier Festival de Cannes, sera lui aussi présenté au public. Le festival offre également l'occasion au public de regarder les deux films espagnols "Mère "et "La moustiquaire", où le héros est la star du cinéma ibérique Alex Brendemühl.

Bouillon de culture

Jazz au Chellah
 
Le Festival jazz au Chellah est de retour pour sa 25ème édition, prévue du 29 septembre au 2 octobre à l’intérieur des remparts du Chellah à Rabat, avec pour objectif de promouvoir le dialogue interculturel entre le Maroc et l’Europe à travers la musique.

Placé sous le signe de la résilience et de la reprise, cet événement culturel de l’Union européenne au Maroc reprend ses droits après un arrêt de 2 ans (2020 et 2021) en raison de la pandémie du coronavirus.

Citée dans un communiqué des organisateurs, l'ambassadrice de l’Union européenne au Maroc, Patricia Llombart Cussac, a exprimé sa joie d'annoncer le retour du Festival jazz au Chellah, un rendez-vous incontournable de la capitale. "Il a fallu faire preuve de résilience et de créativité pour relancer cette 25ème édition", avec 5 jours de festivités qui s’annoncent exceptionnels, a-t-elle relevé.

"Les musiciens de jazz européens et marocains de tous bords seront invités sur scène pour offrir des concerts inédits où se mêleront les sons jazzy aux riches sons dont regorge le patrimoine musical marocain", a indiqué le communiqué, ajoutant que parallèlement aux concerts, plusieurs activités seront tenues, dont des débats et des master class.

 Organisé en partenariat avec le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, le Festival jazz au Chellah est devenu, depuis sa création en 1996, l’un des rendez-vous musicaux les plus importants de la capitale.

Le festival a vu le jour avec l'idée de présenter une palette de concerts autour du jazz européen, en invitant des musiciens marocains de toutes tendances musicales à s'y associer. Au fil des éditions, la rencontre jazz européen-musiques marocaines est devenue la marque de fabrique du jazz au Chellah, avec des concerts qui se sont prolongés au-delà des murs du Chellah pour aboutir à des projets de tournées et d'albums au Maroc et en Europe.


Lu 788 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >