Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Congo présente ses opportunités d'investissement aux entreprises marocaines


Libé
Dimanche 8 Mai 2022

Christel Sassou Nguesso, le ministre de la Coopération internationale et de la Promotion du partenariat public-privé du Congo.
Christel Sassou Nguesso, le ministre de la Coopération internationale et de la Promotion du partenariat public-privé du Congo.
Le ministre de la Coopération internationale et de la Promotion du partenariat public-privé du Congo, Denis Christel Sassou Nguesso, a présenté, jeudi dernier à Casablanca, les opportunités qu'offre l’économie congolaise aux opérateurs économiques marocains dans différents domaines.

Baptisé "Congo, Terre d’opportunités", ce roadshow qui fait escale à Casablanca après Abu Dhabi, Dubaï, et Londres, a été l’occasion pour M. Sassou Nguesso d’exposer les opportunités d’investissement aux entreprises marocaines et de plaider pour le renforcement de la coopération Sud-Sud sur le plan continental devant le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, et d'autres responsables et décideurs marocains.

A ce titre, le ministre congolais a fait part à l’assistance du Plan National de Développement de son pays, exprimant son souhait ardent de voir les entreprises marocaines venir investir au Congo, dans le cadre d’un partenariat public-privé, tout en appelant à privilégier la coopération Sud-Sud, rapporte la MAP.

"Ensemble, nous pourrons réaliser de grands projets au regard à la fois des prédispositions, des atouts de notre économie et de la volonté de notre gouvernement de promouvoir des financements innovants”, a ainsi déclaré M. Sassou Nguesso lors de cette rencontre, ajoutant que "tout ceci offre d’innombrables niches d’investissements pour notre pays qui a l’avantage d’avoir, rappelons-le, un cadre économique favorable et une fiscalité attractive".

De son côté, M. Mezzour a indiqué que cette rencontre revêt une grande importance car elle illustre la mise en œuvre des Hautes orientations de Sa Majesté le Roi dans le cadre du renforcement de la coopération gagnant-gagnant entre le Royaume du Maroc et la République du Congo.

"Le ministre congolais a fait le déplacement au Maroc pour présenter les opportunités d’investissement diverses qu’offre le Congo aux entreprises marocaines, qui permettraient de contribuer au développement de ce pays et renforcer la souveraineté alimentaire et industrielle continentale”, a-t-il ajouté.

Cette rencontre a réuni plus de 200 acteurs publics et privés autour de deux panels. Placé sous le thème “Maroc-Congo: vers une communauté de destins économiques”, le premier panel a connu la participation du Vice-Président de la Commission Afrique de la CGEM et Directeur de la Coopération internationale chez MASEN, Ali Zerouali, et de la Directrice générale adjointe de Casablanca Finance City (CFC), Lamia Merzouki.

Le second panel, intitulé “Partenariats Public-Privé : le Congo affiche ses ambitions”, a été marqué par les interventions du Conseiller partenariat-public-privé du ministre congolais, Innocent Dimi, du Directeur général de Ux Centers, Abid Badil, et de la Vice-Présidente de l’ASMEX en charge de l’Afrique, Saloua Karkri Belkeziz.

Le Roadshow se poursuivra jusqu’au vendredi 6 mai avec des rendez-vous d’affaires B to G (professionnels-gouvernement) et se veut une plateforme d'échange continue pour accompagner les investissements en République du Congo.

Cette rencontre vise à stimuler l’investissement des partenaires étrangers et des entreprises privées au Congo qui souhaite profiter de la dynamique de développement du Maroc.

En effet, le Royaume, de par sa forte croissance économique, ses ambitions pour le continent africain, et la présence de ses nombreuses sociétés à l’international, représente pour le Congo un réel potentiel économique via ses importantes structures visant à favoriser l’investissement. A cet égard, le département congolais de la Coopération internationale souhaite collaborer avec le Maroc sur l’agriculture et le tourisme en priorité, étant des secteurs à forte valeur ajoutée pour l’économie marocaine.

Le Maroc et le Congo entretiennent des relations de longue date, régies par un grand nombre de conventions bilatérales. Sur le plan économique, le Congo capte 5,1% des exportations marocaines et constitue son 5e fournisseur en Afrique subsaharienne, incarnant ainsi la qualité d’un partenariat sud-sud exemplaire.


Lu 1292 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS