Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le 4ème congrès de l'Association des fédérations de triathlon des pays francophones à Dakhla




La ville de Dakhla a été choisie pour accueillir le 4è congrès de l’Association des fédérations de triathlon des pays francophones (FRATRI), prévu du 14 au 16 décembre 2018, a-t-on appris samedi à Dakar.
Cette décision a été prise en marge de l’Assemblée générale (AG) de la FRATRI qui s’est tenue, samedi et dimanche, dans la capitale sénégalaise.
La ville de Dakhla va accueillir également, durant la même période, un stage réservé aux catégories cadets, juniors et des moins de 23 ans. 
Les deux précédents congrès de la FRATRI s’étaient tenus à Avignon (2014) et à Madrid (2016).
Dans une déclaration à la MAP, la présidente de la Fédération Royale marocaine du sport pour tous (FRMSPT), Mme Nezha Bidouane, également membre du bureau exécutif de cette instance sportive internationale, a relevé que des pays africains et européens vont prendre part au congrès de Dakhla, qui sera marqué par un stage au profit des triathlètes et des entraîneurs.
"C’est une fierté et une chance pour le Maroc. Ce rendez-vous, qui s’ajoutera au Triathlon international de Dakhla, qui soufflera cette année sa troisième bougie, contribuera à la promotion de la ville et des provinces du Sud du Royaume", a-t-elle dit.
S’exprimant lors de cette réunion, le président de la FRATRI, Philippe Lescure, a relevé que parmi les projets prioritaires de l’instance qu’il dirige figure l’accompagnement accru aux fédérations pour mieux s’organiser, se structurer et mettre en place des modes de gouvernance adaptés à la culture sportive du pays.
"Nous devons continuer à faciliter les échanges, les partages d’expériences et de connaissances entre les pays membres de la FRATRI", a-t-il dit, soulignant l’impératif de poursuivre les actions de formation et d’aide afin de répondre au mieux aux attentes et aux projets de développement des fédérations francophones. 
Il faut également mettre un cap, a-t-il poursuivi, sur la détection et l’encadrement des jeunes avec pour principal objectif d’avoir des athlètes de la FRATRI performants sur les grands rendez-vous internationaux et les Jeux olympiques de Paris 2024.
L’AG de la FRATRI, qui a été marquée par la présence des représentants de 11 pays membres et du président de la Confédération africaine de triathlon (ATU) et de l’Union des confédérations sportives africaines (UCSA), Ahmed Nasser, a également donné son accord pour l’adhésion du Cap-Vert qui deviendra ainsi le 24è pays membre de cette instance.
En marge de ce congrès, la FRATRI a organisé, jeudi et vendredi, un stage de formation de techniciens des fédérations des pays africains membres, qui a vu la participation notamment de deux entraîneurs marocains, en l’occurrence Redouane Bakkouch et Mohamed Lehfid..
D’autres activités étaient au menu de ce conclave, dont un débat sur "la gouvernance et l’organisation d’une fédération" et une table ronde sur "les projets de développement des fédérations".
La FRATRI, créée le 13 décembre 2014 à Avignon (France), a pour but de développer la pratique du triathlon dans les pays et régions francophones, tisser des liens d'amitié, de solidarité et de coopération entre les Fédérations et Associations de Triathlon des pays totalement ou partiellement francophones, l'introduction du Triathlon parmi les disciplines des Jeux de la Francophonie et organiser des compétitions regroupant les pays de l’espace francophone.

Libé
Lundi 19 Février 2018

Lu 419 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 18:05 A mourir d’ennui Le derby des nuls