Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement d'un appel d'offres relatif à l’inventaire du tissu urbain de la Médina




L’Agence urbaine de Casablanca (AUC) a annoncé, jeudi, avoir lancé un appel d’offres portant sur l’inventaire des différentes composantes du tissu urbain de la Médina de la métropole et de ses abords (environ 70 ha).
L’opération concerne également l’établissement des relevés topographiques en 3D et la mise en place d’un géoportail pour la connaissance du territoire et des applications mobiles pour la collecte des données, ajoute l’Agence dans un communiqué parvenu à la MAP.
Le coût de ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du Programme de réhabilitation de l’ancienne Médina, s’élève à 1,3 million de dirhams, précise l’AUC, notant qu’une autre étude est en cours pour l’élaboration d’un plan de sauvegarde et de valorisation du patrimoine.
La mise en place d’un géoportail facilitera l’accès à l’information par la cartographie de tous types de données, principalement les constructions et leurs états, les édifices à caractère architectural et patrimonial, les réseaux publics et les commerces, explique l’Agence, relevant que ce projet va également favoriser la mise valeur des circuits touristiques et des espaces historiques authentiques.
Les relevés en 3D à réaliser par scanner laser de la voirie, des façades et des espaces intérieurs permettront des visites virtuelles des bâtiments emblématiques de l’ancienne Médina de Casablanca.
D'après l’AUC, le tissu urbain intra-muros de la Médina de Casablanca est complexe, varié et contigu, d’où la nécessité de réaliser des prises des photos aériennes par drone en 3D à une résolution de 07 cm, qui permettront d’assurer un suivi de l’évolution spatiale par le biais de la cartographie et la détection des changements intervenus entre différentes dates.
Cependant, pour le suivi de l’urbanisation (environ 1,212 km²) et la cartographie de l’extension sur les zones périurbaines qui présentent une forte pression d’urbanisation, l'AUC acquiert annuellement auprès du Centre Royal de télédétection spatiale, des images satellites à très haute résolution spatiale à une résolution de 70 cm, celle-ci devant être ramenée à 50 cm en 2018.

Vendredi 8 Décembre 2017

Lu 504 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs