La diva aux pieds nus et à la voix d'or distinguée à Paris : Légion d'honneur pour Césaria Evora


Sources : Agences
Mercredi 11 Février 2009

La diva aux pieds nus et à la voix d'or distinguée à Paris : Légion d'honneur pour Césaria Evora

La chanteuse capverdienne Césaria Evora, 67 ans, a été faite chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur, lundi soir à Paris, par la ministre de la Culture Christine Albanel qui a salué "une diva aux pieds nus, à la voix d'or et au cœur immense". "Votre voix, reconnaissable entre mille, a fait le tour du monde, popularisant les « coladeras » et les « mornas » de votre Cap Vert natal, exaltant l'âme des habitants de votre archipel, leurs rêves, leurs blessures, leurs joies, et, bien sûr, cette mélancolie, cette solitude, la « Sodade » que vous chantez mieux que personne", a ajouté la ministre, en présence de l'ambassadeur à Paris du Cap-Vert. Ambassadrice des musiques du monde, devenues particulièrement populaires au début des années 90, Cesaria Evora a enchaîné les tubes capverdiens dont "Cabo Verde", "Café Atlantico", mais surtout "Sodade", titre incarnant à merveille, «cette mélancolie, cette solitude" propre à l'âme des habitants de cet archipel de l'océan Atlantique situé au large du Sénégal
"Ni vos nominations aux Grammy Awards, ni vos disques d'or, ni la présence de Madonna au premier rang de vos concerts new-yorkais n'ont réussi à entamer votre authenticité, ni la vérité qui ont forgé votre succès", a ajouté la locataire de la rue de Valois
"Cette fidélité à vos origines ne vous a jamais empêchée de vous inspirer de tous les styles, de tous les talents", a souligné encore Mme Albanel en évoquant la participation de Césaria Evora à l'album "Carnets de bord" de Bernard Lavilliers.
"Votre histoire est devenue une légende. Celle de la victoire du talent sur la fatalité. Conjurer le sort par la musique, c'est ce que vous avez fait toute votre vie", a conclu la ministre.
Propulsée au rang de star internationale grâce à son quatrième album, "Miss Perfumado", en 1992, Césaria Evora s'est déclarée "très contente que l'on ait pensé à elle".
Cesaria Evora est aussi célèbre pour avoir mêlé les genres, s'inspirant tour à tour de rythmes africains ou cubains. Elle a aussi collaboré avec Bernard Lavilliers sur "Carnets de bords", ou s'est faite accompagner d'Ismaël Lô et Cali sur l'album "Rogamar" (2006).
Autre éloge de la ministre, celui à l'implication de la récipiendaire dans les causes humanitaires. Elle faisait partie de l'événement "Drop the Debt" pour l'annulation de la dette des pays pauvres (2003) et a aussi été nommée ambassadrice du Programme alimentaire mondial des Nations unies.
"Je suis vraiment très contente que l'on ait pensé à moi (pour cette médaille)", a répondu avec sa discrétion légendaire Cesaria Evora par l'intermédiaire d'un traducteur capverdien.
Voix rauque et chaloupée, Cesária Évora naît le 27 août 1941 à Mindelo, une petite ville commerçante de São Vicente au Cap-Vert. La chanteuse capverdienne a popularisé la Morna, la musique du Cap-Vert, auprès du grand public mondial. Elle fait ses premiers pas auprès de ses cinq frères et de sa mère, Dona Joana, cuisinière pour de riches Blancs. Son père, Justino da Cruz Evora, musicien, disparaît prématurément quand elle avait sept ans.
En 2003, elle a remporté le Grammy Award du Meilleur album world music contemporain pour l'album Voz d'amor. Elle participe cette même année à l'album "Gaia" pour la préservation de l'environnement ou elle interprète le sublime "Jangadéro" composé par Alan Simon. Le président de la république française, Jacques Chirac, l'a distinguée, en 2007, avec la médaille de la Légion d'Honneur. La chanteuse a publié en décembre "Radio Mindelo", un CD en format livre contenant 22 chansons interprétées au début des années 60, alors qu'elle avait à peine 20 ans.


Lu 394 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.











services