Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La création d’emploi entre le marteau et l’enclume

L’économie nationale n’a créé que 7.000 postes d’emploi entre le deuxième trimestre 2018 et la même période de 2019




Evolution du taux de chômage entre les deuxièmes trimestres de 2018 et 2019 parmi certaines catégories de la population (en %)
Evolution du taux de chômage entre les deuxièmes trimestres de 2018 et 2019 parmi certaines catégories de la population (en %)
Le nombre de demandeurs d’emploi continue de reculer. Entre le deuxième trimestre de l’année 2018 et la même période de 2019, le nombre total de chômeurs a reculé de 77.000 personnes au niveau national. Il est passé de 1.103.000 à 1.026.000 chômeurs.
Cette légère embellie marque un nouveau recul du taux de chômage qui est passé de 9,1% à 8,5% au niveau national, entre ces deux périodes.
D’après les chiffres publiés récemment par le Haut-commissariat au plan (HCP), le taux de chômage a baissé de 13,7% à 12,4% en milieu urbain et s'est accru de 3% à 3,3% en milieu rural.
Il est à rappeler qu’entre le premier trimestre de 2018 et la même période de 2019, ce taux était passé de 10,5% à 10% à l’échelle nationale, de 15,6% à 14,5% en milieu urbain et de 3,5% à 3,8% en milieu rural.
Dans une note d'information relative à la situation du marché du travail au deuxième trimestre de l'année 2019, l’institution publique a indiqué que «les baisses les plus importantes ont été relevées parmi les personnes ayant un diplôme (-1,4 point), les adultes âgés de 25 à 34 ans (-0,9 point) et les jeunes de 15 à 24 ans (-0,8 point)».
En revanche, le Haut-commissariat a fait observer que les hausses les plus importantes ont été enregistrées parmi les personnes âgées de 45 ans et plus (+0,3 point) et les femmes  rurales (+0,2 point).
Poursuivant son analyse, cette institution publique a également constaté des taux de chômage très élevés chez les femmes s’établissant à 11,3% contre 7,5% parmi les hommes.
Soulignons que ceux-ci restent tout aussi élevés chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans (22,3% contre 6,5% parmi les personnes âgées de 25 ans et plus) et parmi les détenteurs d’un diplôme (15,1% contre 2,6% parmi les personnes n’ayant aucun diplôme), selon les données passées au crible par le HCP.
Selon toujours les chiffres du Haut-commissariat, «le taux de chômage est de 12,3% parmi les personnes ayant un diplôme de niveau moyen  et de 20% parmi les détenteurs d’un diplôme de niveau supérieur», précisant qu’il a atteint ses niveaux les plus élevés notamment parmi les diplômés de la spécialisation professionnelle (26,1%) et les lauréats des facultés (22,3%).
L’institution fait aussi remarquer qu’environ 6 chômeurs sur 10 (60,6%) sont à la recherche de leur premier emploi (54% parmi les hommes et 73,6% parmi les femmes).
Selon elle, «sept chômeurs sur 10 (70,2%) sont à la recherche d'un emploi depuis une année ou plus (65% parmi les hommes et 80,6% parmi les femmes) et 22,9% des chômeurs se sont retrouvés en situation de chômage suite au licenciement ou à l’arrêt de l’activité de l’établissement employeur».
En outre, 6,5% des chômeurs, totalisant 67.000 personnes, sont découragés par la recherche active d’un emploi. Ils sont à environ 92% citadins, à 60% masculins, à 54% jeunes âgés de 15 à 29 ans et à 83% diplômés.  
Mais, peut-on vraiment parler d’une embellie de la situation du marché du travail ?
Pas si sûr. En effet, l’évolution du marché du travail en termes de création d’emplois laisse quelque peu sceptique pour vraiment parler d’une réelle amélioration de la situation.
Et pour cause, si le marché a enregistré une création de 132.000 emplois en milieu urbain entre le deuxième trimestre de l’année 2018 et la même période de 2019,  force est de constater qu’il en a perdu 125.000 en milieu rural.
La différence est beaucoup plus parlante puisqu’à l’évidence l’économie nationale n’aura créé que 7.000 postes d’emploi au cours de cette période. Ce qui est bien loin des 117.000 postes créés une année auparavant, c’est-à-dire entre le deuxième trimestre de 2018 et celui de 2017.
Des précisions du HCP, il ressort que «ces nouveaux postes d’emploi résultent, d’une part, des créations de 167.000 emplois par les "services" et de 43.000 par l’"industrie y compris l'artisanat" et d’autre part, des pertes de 176.000 emplois dans le secteur de l’"agriculture, forêt et pêche" et de 27.000 dans celui des BTP.
176.000 emplois perdus dans le seul secteur de l’"agriculture, forêt et pêche", cela n’a rien d’une embellie.
Notons, en outre, que la situation du marché du travail a été marquée par une poursuite de la baisse des taux d’activité et d’emploi au deuxième trimestre de 2019.
Ainsi que le fait remarquer le HCP, «la population en âge d’activité (15 ans et plus) s’est accrue, par rapport au deuxième trimestre de 2018, à un rythme plus important (+1,6%) que celui de la population active (-0,6%)».
D’après le Haut-commissariat, le taux d’activité a reculé de 47% à 46% (-1 point) entre les deux périodes, baissant de 41,6% à 40,9% en milieu urbain (-0,7 point) et de 56,7% à 55,3% en milieu rural (-1,4 point).  Tandis que le taux d’emploi a connu une baisse, au niveau national, de 42,8% à 42,1%, reculant de 55% à 53,5% en milieu rural alors qu'il a stagné à 35,9% en  milieu urbain.

Alain Bouithy
Vendredi 9 Août 2019

Lu 1078 fois


1.Posté par Agouzzal le 09/08/2019 13:13 (depuis mobile)
Il faut trouver des vrais stratégies pour créer des emplois au lieu de présenter des chiffres qui ne représentent rien de la réalité sur le terrain

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com