Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La RSE, un levier majeur de résilience des entreprises

Tarik El Malki: La modernisation d'une économie ou d'une société est tributaire du changement et de rupture de mentalité au niveau des entreprises



Radia Cheikh Lahlou : La crise sanitaire a été révélatrice des enjeux majeurs de responsabilité sociétale des entreprises

La formulation des stratégies de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est à même de renforcer la résilience de ces structures évoluant dans un environnement instable et fluctuant, ont affirmé, jeudi, les participants à un webinaire organisé par la Chambre de commerce britannique pour le Maroc (BritCham). La crise sanitaire de Covid-19, ayant chamboulé l'environnement des entreprises, a démontré l'importance des enjeux RSE qui contribuent à la pérennité et la survie des organismes, dans un monde en pleine reconfiguration, ont souligné les intervenants lors de cette rencontre initiée sous le thème "RSE face à la crise : L’heure de vérité". S'exprimant à cette occasion, Radia Cheikh Lahlou, Experte en RSE, a indiqué que la crise sanitaire avait été révélatrice des enjeux majeurs de la RSE, notant l'importance de définir et comprendre le rôle qui incombe actuellement aux entreprises. Au Maroc, l'experte a fait part d'une appropriation progressive de la culture RSE parmi les entreprises, ajoutant que ces dernières de par leurs partenariats avec l’étranger sont de plus en plus exposées aux enjeux et exigences RSE. "Ainsi, une démarche RSE peut contribuer à l'attractivité globale d'une organisation et à son rayonnement vis-à-vis des écosystèmes nationaux et internationaux", a-t-elle poursuivi. Et de faire part de l'implication de plusieurs organismes dans ce sillage, à l'instar de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) qui encourage les émetteurs à rendre compte de leurs démarches RSE ainsi que l'engagement de l'Observatoire de la RSE. La RSE peut constituer un moteur de croissance des entreprises, a fait valoir Mme Cheikh Lahlou, rappelant les résultats d'une étude qui a démontré que les entreprises faisant preuve d'un meilleur bilan en matière de gouvernance sociale et environnementale sont promises à davantage de croissance.Pour une formulation correcte de la stratégie RSE, l'experte a jugé importante une cohérence entre la démarche RSE de l'entreprise et les enjeux de son secteur d'activité, notant que les grandes entreprises devraient donner l’exemple aux petites et moyennes structures en matière d'appropriation des pratiques RSE. Pour sa part, Tarik El Malki, Président de l'Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises au Maroc, a estimé que la RSE consiste en la manière d'articuler une relation efficace et efficiente de l'entreprise avec son environnement. Et d'expliquer que la modernisation d'une économie ou d'une société est tributaire de changement et de rupture des mentalités au niveau des entreprises à travers une prise en considération de l'impact de l'activité sur les parties prenantes à l'intérieur comme à l’extérieur. "La RSE ne relève pas du socialisme", a-t-il estimé, ajoutant que cette démarche "s’intègre dans le capitalisme moderne et industriel, sous forme d'une autorégulation des activités des entreprises via plusieurs normes". 

Libé
Lundi 19 Juillet 2021

Lu 498 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS