La Maison de la poésie à Marrakech abrite une soirée poétique maroco-soudanaise


Libé
Lundi 14 Février 2022

La Maison de la poésie (Dar Achiir) à Marrakech a abrité, vendredi, une soirée poétique éclectique, avec la participation remarquable d'un aréopage de poètes marocains, ainsi que du poète et diplomate soudanais, Bahreddine Abdallah, comme invité d'honneur.

Cette nouvelle rencontre poétique qui a servi de moment inédit pour les participants de démontrer leur amour et leur passion pour ce genre littéraire si raffiné, a été organisée dans le cadre de l'émission "Nabd Al Abajadiya" (Pouls de l'alphabet) de la Maison de la poésie de la cité ocre visant à s'ouvrir et à célébrer des expériences poétiques tirées d'un riche patrimoine arabe, et à mettre en relief la magie et la beauté de la langue arabe dans toute sa richesse et son authenticité.

Cet événement a été de même l'occasion de s'ouvrir sur l'expérience poétique du Soudan, pays arabe connu pour la création prolifique de ses poètes et une admiration sans limites pour ce genre littéraire noble, et de permettre aux poètes des "deux pays géographiquement loin l'un de l'autre mais proches émotionnellement" de se retrouver, de se croiser et d'échanger.

Ce dialogue poétique maroco-soudanais a été, ainsi, rehaussé par la participation des poètes marocains Jamal Moussaoui, la poétesse Amal Hadazi, auteure de 5 recueils poétiques en langues arabe et française, Kamal Akhlaki, lauréat du premier prix octroyé par Bayt Achiir du Maroc pour son recueil "Plus qu'une montagne", accompagnés du violoniste Yassine Razi, qui, via ses interprétations musicales harmonieuses et douces, a bien voulu rendre un hommage posthume à Rayan, l’enfant décédé récemment après sa chute dans un puits.

"Cette rencontre est abritée par la ville de Marrakech, la famille qui bat dans nos coeurs et qui nous réserve une grande place dans son coeur", a dit le poète soudanais, Bahreddine Abdallah, notant qu'il est venu d'une zone lointaine et reculée du Sahara du Soudan pour prendre part à cet événement. Dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l'information en continu de la MAP, il n'a pas manqué de qualifier de "très profondes" les relations culturelles maroco-soudanaises, notant que celles-ci ne cessent de se raffermir davantage.

Dans ce sens, il a fait référence à un nombre de poètes et d'hommes de lettres soudanais qui ont choisi le Maroc comme destination de résidence, en l'occurrence le poète Mohamed Miftah Al Faytouri, le romancier, homme de lettres, et auteur de "la Saison d'immigration vers le nord", Tayeb Saleh ou encore Mohamed Abdel Bari, et Rawdat Al-Haj, soulignant leur attachement solide et leur amour pour le Maroc.

Et ce titulaire d’un master en littérature comparée obtenu de l’Université du Kent en Grande Bretagne de conclure que "le Maroc constitue l'autre coeur du Soudan". Dans une déclaration similaire, la poétesse Amal Hadazi a fait savoir que sa participation à l'émission "Pouls de l'alphabet" intervient dans un contexte marqué par de lourdes répercussions de la pandémie de la Covid-19 sur les activités culturelles.

A noter que "Nabd Al Abajadiya" est une nouvelle émission dans le cadre de la 5ème programmation annuelle lancée par "Dar Achiir" à Marrakech, en commémoration de la Journée mondiale de la langue arabe. Elle intervient dans une circonstance humaine exceptionnelle, étant donné que la Maison de la poésie (Dar Achiir) à Marrakech a bien voulu ériger cet événement en "un dialogue poétique maroco-soudanais" et ce, en hommage à l'âme de l'enfant Rayan.

Créée en septembre 2017, dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de la Culture et de la Communication et le Département de la culture et de la communication au gouvernement de Sharjah aux Emirats arabes unis (EEAU), la Maison de la poésie de Marrakech se donne pour missions la promotion des créations poétiques, la valorisation et la documentation de la poésie marocaine.


Lu 1181 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.